AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une après-midi shopping~[Jun]

Aller en bas 
AuteurMessage
Saïgo Hana
Pretty cooking leader...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 208
Âge ~ Année : 18 ans ~ 3e année.
Activité : Musume~Leader du club de Cuisine.
Sexualité : Hétéro
Humeur : De bonne humeur, je crois... non? oô
Situation : Et si je dis que ça ne regarde que moi?
Topics : Complet

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Une après-midi shopping~[Jun]   Sam 31 Oct - 16:02

     Les cours étaient enfin finis. Enfin, pour aujourd‘hui, pas pour la semaine, mais c‘était déjà ça . Hana avait définitivement en horreur les mathématiques, où était-ce simplement parce qu‘elle n‘arrivait pas à assimiler le cours en ce moment. Alors que la jolie cuisinière sortait de la salle de cours, un groupe de quelques filles vint l‘interpeller :

    « Hana-chan!! Tu veux venir cuisinier avec nous aujourd’hui?

    - Désolé, mais j’ai prévu autre chose! Quand je rentre si vous voulez!

    -Ah… D’accord! Bonne journée! »

    Les élèves n’étaient définitivement pas habitués à ce qu’Hana ne soit pas tout le temps disponible. Elle avait décidé aujourd’hui, qu’elle n’avait pas beaucoup de cours, de faire un peu les boutiques. Hana n’était certes pas vraiment superficielle, mais elle aimait prendre soin tout de même de sa garde robe, et elle commençait à manquer de certains produits de beautés. A vrai dire, elle aimait ça. Elle aimait faire les boutiques, sa mère lui avait donné le goût de dépenser de l’argent pour de beaux vêtements. Et puis dans cette école… Si vous n’aviez pas un beau pantalon, une belle robe de marque , vous pouviez être mal vu. Surtout si vous aviez des responsabilités, comme un leader… Mais Hana avait l’habitude d’être toujours au mieux. Certes , c’était fatiguant, mais c’était pareil pour tous les leaders. Ou alors peut être était-ce parce qu’elle était une fille, et qu’elle aimait toujours être bien habillée, et plutôt jolie. Cela devait certainement y jouer.

    Eh bien, direction le centre ville, non?

    La jeune femme quitta donc ses camarades de classe histoire de pouvoir changer de sac et récupérer quelques affaires. Au final, cela prit un peu plus de temps car elle se changea complètement, enfilant une tenue assez simple mais jolie : ici. Il commençait à faire un peu plus frais, et Hana était en manque de pull. Ou plutôt, elle avait envie d’en acheter des nouveaux. Enfilant un manteau par-dessus sa jolie robe, la jeune femme quitta enfin Kyôsô. Il devait être quoi… A peu prés 15h? Elle avait vraiment le temps de faire quelques magasins. Histoire de prendre un peu l’air après avoir passé la matinée dans la salle de cours, la jeune femme marcha un moment avant de prendre le métro . Ginza n’était pas non plus à côté de l’institution, et vu les talons qu’elle portait… Oui, quelle idée me direz vous, mais quand on souhaite rester féminine… Et puis il n’était pas rare ici de voir des jeunes femmes porter des talons vertigineux pour se promener en ville, si bien que ceux d’Hana semblaient assez … modérés? Si le mot peut convenir. Après quelques stations, la jeune femme quitta le métro pour enfin se retrouver là où elle le désirait depuis quelques jours : au milieu des boutiques de luxe de Ginza. La carte bleue bien au chaud, Hana eut un petit sourire. Avoir de l’argent était vraiment une bonne chose parfois.

    D’un pas décidé, la grande brune se dirigea vers l’une des boutiques, un peu plus petite que les autres peut-être, mais la vitrine était bien trompeuse. Lorsqu’elle y pénétra, une des vendeuses la salua tout de suite avec un sourire, comme si elle était une habituée. Ce qui était le cas. Après un échange de banalités sur sa scolarité, l’état de ses parents, et sa propre personne, la vendeuse lui présenta la nouvelle collection automne-hiver. Hana fut émerveillée, c’était une mauvaise chose. Cela présageait un achat massif de nouvelles affaires. Bon, elle ne devait pas dépenser trop non plus. Ce n’était pas une certaine limite qui pouvait l’entraver, mais elle n’avait pas particulièrement envie de contrarier son père et sa mère. Pour commencer, elle prit quelques pulls, ainsi qu’un jean brut légèrement abimé pour un effet un peu vintage, et une robe d’hiver. Evidemment, la vendeuse connaissait la taille de la jeune femme, qui avait tendance à rentrer dans tout ce qu’elle pouvait, une chance, et une facilité. Les essayages ne prirent pas longtemps. Deux des pulls convenaient, ainsi que le jean et la robe. Et hop, il ne lui manquait plus qu’une nouvelle paire de chaussures et un peu de lingerie peut-être, et elle pourrait aller boire un thé dans un coin sympathique.

    Après être passée en caisse, la jeune femme sortit de la boutique et eut un sourire.

     « Ca, c’est fait! Bon, une paire de bottes? Non, j’en ai déjà… »

    Oui, Hana parlait toute seule, rien de bien étonnant lorsqu’on la connaissait en fait.

    La jeune femme ignora complètement les quelques regards surpris et empoigna son sac de jolies choses. Flânant, elle ne faisait pas réellement attention à ce qu’il pouvait y avoir autour d’elle. Un éléphant aurait pu passer dans la rue, je ne sais pas si elle l’aurait remarqué, tant elle pouvait être un peu rêveuse et étourdi par fois . Certes, j’exagère mais vous aurez compris l’idée. Si bien que s’arrêtant devant la vitrine d’une parfumerie, elle ne remarqua qui pouvait passer non loin…


Dernière édition par Saïgo Hana le Jeu 12 Nov - 2:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narita Jun

avatar

Nombre de messages : 882
Âge ~ Année : Dizouit ans; Troisième année
Activité : Taiiku; Football's club Ace !
Sexualité : Hétérosex'
Humeur : Serein, cool, un poil peace and love
Situation : Célibataire

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Sam 31 Oct - 18:23

    « Tu te moque de moi ? Dit le que tu te moque de moi, Kaoru… » Une voix partagée entre la colère et la surprise; Jun, adossé contre le grillage non loin du stade de l’établissement parlait au téléphone avec sa petite sœur. Visiblement, elle venait de se « foutre de sa gueule » et le jeune homme, si bien dévoué pouvait-il être, ne pouvait accepter. Car oui, si Narita-kun est un garçon sérieux, studieux, droit et dévoué, il n’en restait pas moins un homme avec ses défauts.
    « Non mais Kaoru, écoute moi. Y’a des choses qui se font et d’autres qui se font pas. Ce que tu me demande la, c’est pas possible. Demande à maman. Ou Kazuo à la limite ! » continua le footballeur en regardant ses camarades disputer un match devant son regard désabusé. Le bonhomme était vraiment contrarié par sa petite sœur - qu’il aimait vraiment, bien sur -. Mais pourquoi Kazuo entrait-il dans la conversation ?
    « Non mais… Tu comprends pas ! Si je me fais chopper avec ça en main, c’est finit pour moi. Avec Kazuo, ça passerait quasi inaperçu vu que c’est un fait admit. Et puis j’ai un entraînement la, tout de suite. J’peux vraiment… » continua le jeune adulte avant qu’il n’éloigne brusquement son portable de son oreille. La voix de la soeurette était tellement forte que quelques uns des camarades de Jun auraient pu l’entendre; Elle hurlait le fait qu’elle le trouvait complètement méchant, intolérant, ingrat et détestable avant de le raccrocher au nez.

    Cette déclaration eut l’effet de trois paires de claques; Le responsable du dortoir des hommes regarda son cellulaire un bref instant sans ciller des yeux et sans dire un mot avant d’hausser les épaules en soupirant bien bruyamment. Décidément, il était incapable de refuser quoi que ce soit à qui que ce soit. Et surtout pas à sa petite sœur qui, même si elle était complètement irraisonnable, avait la chance de l’avoir comme frère.
    « Bon les gars, ça sera sans moi aujourd’hui; Une course ‘urgente’ à faire… » lança le capitaine de l’équipe de foot en direction de son équipe qui lui fit juste un petit coucou en guise d’au revoir. Le « boss » n’avait pas pour habitude de sécher les entraînements mais il lui arrivait, en quelques rares occasion, de devoir le quitter. Jun se retourna et prit direction des vestiaires; Il prit une douche rapide - il avait commencé l’échauffement et avait légèrement sué - et s’habilla de fort belle manière avant de quitter l’établissement et se diriger vers le centre ville.

    Toujours aussi bondé, la capitaine Nippone. Les rues étaient infestés par le peuple et traverser chaque ruelles était un effort en soit. Et quelle ne serait pas la surprise d’un étudiant de Kyôso s’il voyait que le stoïque Narita Jun, élève studieux et sérieux, cœur à prendre mais jamais pris, pénétrer une boutique de sous-vêtement féminin ?! Et oui, il s’étonnait lui-même. Vous comprenez la réaction de Senpai lorsqu’il était au téléphone ? C’était ça, la raison.
    « Euh, bonjour. Je suis ici pour récupérer la commande de ma sœur… Narita Kaoru » lança le bonhomme vers une hôtesse qui était pour le moins surprise par l’apparition inattendue de Jun. Cette dernière esquissa tout de même un rayonnant sourire avant de lui demander ses papiers, pour être sur; Elle finit par entrer dans la réserve et sortir un ensemble de dessous pour le moins… Inhabituels. Du moins, c’était ce qu’on imaginerait en voyant la tête dépité du frère protecteur lorsqu’on lui présenta la commande.

    « Vous êtes sérieux la ? » s’exclama simplement le sportif, en pointant du doigt les sous-vêtements et en regardant l’air choqué la vendeuse; Vendeuse qui lui répondit par un simple « oui » et un sourire toujours aussi imposant. Le jeune homme s’approcha de la « chose », sortit son téléphone avec l’intention de s’expliquer avec sa sœur lorsqu’il constata que son appareil n’avait plus de batterie. Tristesse. Et s’il rentrait les mains vide, il se ferait probablement lyncher sur place pour son « intolérance », sa « méchanceté », son « ingratitude ».
    « Depuis quand elle met des trucs aussi… Adultes… » marmonna dans son coin le frérot avant d’attraper l’ensemble et le ramener à la caisse. Il paya à contre cœur, utilisant son argent à lui - qu’il gagnait en faisant un travail à temps partiel dieu sait où - et quitta la boutique le pas fatigué. Kaoru n’avait que quinze ans qu’elle était déjà adulte. Elle venait de troquer ses culottes blanches en laine ou en lin pour de la lingerie féminine sexy au possible. Le temps passe et les temps (& gens) changent, après tout.

    Un peu perdu après ce choc, Narita marchait sans vraiment savoir où il allait. Il se demandait s’il devrait pas en profiter pour faire des courses ou bien directement rentrer chez ses parents pour ramener tout ça à sa sœur. C’était probablement la meilleure chose à faire, après tout. Si jamais quelqu’un regardait ce qui se trouvait dans son sac, c’était tout simplement mauvais. Car une simple rumeur peut devenir ravageuse.
    Et perdu dans les nuages, il percuta quelqu’un qui semblait l’être tout autant. Jun s’excusa poliment comme il en avait l’habitude et remarqua que la « victime » n’était autre que Hana; Une jeune fille radieuse et ravissante qui était devenue, par le plus grand des hasards, une très bonne amie à lui. En temps normal il aurait été super heureux de la rencontrer - surtout au milieu de cette masse - mais là, il fallait avouer que ce n’était pas le moment le plus adapté. Tonton Junjun ne pensait bien entendu pas à mal; Mais la présence des sous-vêtements dans le sac qu’il tenait fermement dans la main n’était probablement pas quelque chose qui allait faire bonne impression.

    « Bah, quelle coïncidence, Hana-chan » lança mécaniquement le jeune homme en esquissant un timide sourire avant de continuer par « Tu fais les courses ? Ça fait quelques temps déjà… Tu vas bien ? » . Bah après tout, une fille qui vient ici, c’était difficilement pour faire autre chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïgo Hana
Pretty cooking leader...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 208
Âge ~ Année : 18 ans ~ 3e année.
Activité : Musume~Leader du club de Cuisine.
Sexualité : Hétéro
Humeur : De bonne humeur, je crois... non? oô
Situation : Et si je dis que ça ne regarde que moi?
Topics : Complet

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Dim 1 Nov - 23:31

    Hana ne savait pas trop où aller par la suite. Elle aurait eu envie d’acheter un nouveau parfum mais ce n’était pas raisonnable, vraiment. Elle venait d’acheter plus de vêtements qu’elle ne l’avait prévu au début… Oui, il lui arrivait de se sentir coupable de dépenser l’argent de ses parents de manière un peu trop inconsidérée à ses yeux. Hana ne s’entendait pas toujours parfaitement avec eux, il y avait parfois des tensions, comme dans toute famille au final , mais elle les aimait, et avait beaucoup de respect pour eux. Elle n’était pas du genre à faire n’importe quoi seulement pour les ennuyer, même si à une époque, durant ce que l’on pouvait appeler une « crise d’adolescence », elle avait fait beaucoup de choses contre leur gré… Mais ce n’était qu’un mauvais souvenir , et la considération qu’elle leur portait l’empêchait de faire de mauvaises choses. Ce n’est pas pour autant que la jeune femme bougea. A vrai dire elle était complètement perdue dans ses pensées. Observant la vitrine de la parfumerie, la jeune femme venait de se déconnecter du monde comme il lui arrivait parfois de le faire lorsqu’elle était un peu fatiguée. Elle détaillait la mise en place, comme s’il avait s’agit de celle d’une assiette pendant un des ateliers de cuisine. C’est avec minutie qu’elle nota telle ou telle couleur, tel emplacement au lieu d’un autre. Remarquant au passage quels étaient les nouveaux parfums de la saison… Elle dut bien rester de longues minutes ainsi, à observer les différentes affiches…

    Hana était ainsi depuis qu’elle était petite. Il lui était arrivé de drôles de mésaventures alors qu’elle s’était perdue dans la contemplation de quelque chose. Ce n’était pas non plus très fréquent , mais elle avait déjà perdu sa nourrice une fois. Elle devait avoir une huitaine d’années, quelque chose dans ce genre là, et celle qui s’occupait de l’enfant à cette époque avait décidé de l’emmener en ville. Hana avait très envie de manger une glace, et entre deux cours de danse classique et maintien, cela ne pouvait pas lui faire de mal de se détendre un peu. N’imaginez pas qu’Hana n’a pas eu d’enfance, ce n’est pas cela. Elle eut de nombreuses occasion de s’amuser, elle allait à l’école comme tous les enfants, même si ce n’était pas n’importe quel établissement. Mais elle avait des responsabilités, à cet âge là, si on pouvait voir les choses de cette manière. Hana, qui était déjà une jolie enfant, se devait de savoir danser, pour ne pas paraître ridicule dans les réceptions plus tard. Elle devait savoir différencier les différents types de couverts, de verres, sur une table. Elle du apprendre, un peut plus tard, à reconnaître des plats même si cela n’était pas aisé à cause de leur aspect, ou même des alcools et des vins français pour lesquels, pour le moment, elle n’avait pas beaucoup d’attirance. Mais ces heures d’apprentissage avaient porté leurs fruits, il fallait bien l’avouer. Hana était tout à fait capable, même si au lieu de suivre les pas de ses parents , elle avait décidé de se lancer dans la cuisine.

    Mais la jeune femme fut vite interrompue dans ses réflexions.

    On venait de lui rentrer dedans, et Hana manqua de perdre l’équilibre. Pourtant, elle n’était pas du genre à blâmer celui ou celle qui n’avait pas réellement regardé où il allait, elle se contenta de reprendre son équilibre du haut de ses jolies bottes, avant de secouer la tête.

     « Ce n’est rien. »

    Finissant par poser les yeux sur celui qui était aussi étourdi qu’elle, Hana haussa les sourcils de surprise. Jun? Son Jun? Ehh mais quelle coïncidence effectivement! Avec un peu moins de mesure que le jeune homme, la cuisinière eut un grand sourire ravi en se rendant compte qu’il était bel et bien devant elle. Oh oui, elle était contente, et pas qu’un peu. Après Ana, Jun était certainement la personne qu’elle appréciait le plus dans cet établissement, et tout à cause d’une histoire de saveur d’un plat … La jolie brune hocha la tête.

     « Oui, j’avais envie de faire les boutiques ! C’est vrai que ça fait longtemps… Je suis vraiment heureuse de te voir! Tu fais des achats toi aussi? »

    C’est à ce moment là que ce Jun redoutait arriva. Hana posa les yeux sur le sac que tenait le jeune homme dans sa main. Un de ses sourcils se releva de surprise à nouveau. N’était-ce pas un magasin de lingerie féminine? Elle en était sûre, puisqu’elle s’y rendait assez souvent à vrai dire.

     « Oh, c’est un cadeau pour ta petite-amie? »

    Eh oui, cela était sorti tout naturellement. Hana était un peu bavarde, ou un peu naïve parfois, mais pas trop non plus. Jun avait une petite amie? Elle aurait du le savoir tout de même non? Tout se savait à Kyôsô… Et puis, n’était-elle pas son amie? Enfin, cela faisait un certain temps qu’ils n’avaient pas pu parler tous les deux… Alors elle ne devait pas voir de mal là où il n’y en avait pas! Elle secoua légèrement la tête, les joues légèrement roses avec une moue désolée.

     « Excuse moi, ça ne me regarde pas! Mais… »

    Hana regarda autour d’elle, histoire de voir s’il pouvait y avoir quelqu’un de Kyôsô ou quelqu’un que tous les deux pouvaient connaître. Elle-même connaissait les dangers que pouvaient faire les rumeurs, dans cette institution, et elle y avait pensé tout de suite en voyant le sachet. Et puis, Jun n’avait pas l’air particulièrement à l’aise. Si bien qu’elle tendit un de ses grands sacs de vêtements, l’ouvrant avec un petit sourire mutin.

     « Tu devrais le mettre dans un de mes sacs … Au moins le temps où nous sommes ensembles… D’ailleurs, tu as un peu de temps? Pour boire un thé ou… Enfin, si tu n’as pas prévu autre chose, je ne veux pas te retarder! »

    Au pire, elle pouvait toujours vider le plus petit de ses sacs dans le plus grand pour le lui abandonner… Décidemment, Hana ne voulait pas qu’il ait d’ennuis. Elle ne savait pas pour qui était cet ensemble, du moins ce qu’elle supposait être un ensemble de lingerie, mais si quelqu’un venait à apprendre que Jun, un leader, se trimballait dans la rue avec un sachet de lingerie féminine…. Cela risquerait de faire mauvais genre, où alors d’être proclamé par la voix de Kyôsô en plein repas à la cafétéria…


Dernière édition par Saïgo Hana le Jeu 12 Nov - 2:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narita Jun

avatar

Nombre de messages : 882
Âge ~ Année : Dizouit ans; Troisième année
Activité : Taiiku; Football's club Ace !
Sexualité : Hétérosex'
Humeur : Serein, cool, un poil peace and love
Situation : Célibataire

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Mar 3 Nov - 18:23

    Quitter le centre-ville et rejoindre la demeure familiale. C’était, honnêtement, la seule chose qui inspirait Jun. Rester dans ce quartier - aussi agréable pouvait-il être - avec dans ses bras ce voyant sac était au moins aussi, si ce n’était plus, dangereux qu’une charge de C4 ou de dynamite. La bombe à retardement qu’il tenait dans un sac risquait effectivement de péter à tout moment. Et heureusement pour lui, ce fut une personne qu’il appréciait et en qui il avait confiance sur laquelle il tomba. Saïgo Hana était une lycéenne de son âge, dotée d’un talent fou pour la cuisine et d’une bonté à faire pâlir plus d’un. Douce et gentille, elle serait probablement une épouse parfaite… Il semblerait qu’elle s’intéressait depuis peu à Kazuo; Est-ce que ces deux formeraient un couple homogène, Jun se le demandait. Mais lui qui n’avait aucun talent en amour, aucune expérience dans ces relations, il n’était pas réellement en mesure de critiquer ni juger. Il aurait été français à la limite… Haha, bad joke.
    Bref, c’était avec soulagement - enfin, semi soulagement - qu’il « aborda » la belle demoiselle; Même si il aurait étonnant qu’elle ne lui lance pas une petite remarque sur la petite marchandise qu’il transportait, qu’elle lança sans réellement attendre. Était-ce un cadeau pour sa petite amie ? Encore faudrait-il qu’il en ait une. D’un côté, dire que c’était pour sa girlfriend aurait été carrément moins embarrassant que lancer de but en blanc que non, c’était pour sa petite sœur. Ç’aurait fait grand frère pervers lolicon… Très peu pour le footballeur, vous l’aurez compris.

    Les joues de ce dernier virèrent au rouge; Après tout, il était normal d’être embarrassé par une telle situation. A moins de s’appeler Matsuda Kazuo, n’importe qui aurait été mis à mal. Jun leva légèrement son sac et jeta un rapide coup d’œil dessus - et pas dedans, je le répète au cas ou - avant de se retourner vers sa camarade de classe; « A vrai dire… Non. Ma sœur m’a demandé d’aller chercher une commande pour elle dans une boutique… Et j’ai pas pu refuser… C’est toujours surprenant pour un grand frère d’apprendre que sa petite sœur met des vêtements sexy, hein. J’ai cru que j’allais me fracasser la tête contre un mur lorsque les vendeuses me l’ont montré… » lança le bonhomme en se grattant le nez.

    « Je n’ai pas de petite amie. Et j’imagine que ç’aurait été moins embarrassant si c’était pour elle plutôt que pour la frangine… Haha… » plaisanta le bonhomme en baissant le sac « lingerie » histoire de n’attirer l’attention de personne. « Et ne t’excuse pas ! Je suis content de tomber sur toi plutôt qu’un, ou une autre, en fait » continua le garçon en esquissant un timide sourire avant de réagir rapidement à la proposition de la talentueuse cuisinière. Ni d’une ni deux, il attrapa les quelques sacs qu’elle tenait sans vraiment lui demander son avis.

    « Je vais les tenir; T’aurais du me demander de t’accompagner, j’aurais tout porté depuis le début… » enchaîna Jun Gentleman sans regarder ce qu’il y avait à l’intérieur; Et puis de cette manière, ses ‘achats’ à lui pourraient sembler appartenir à Hanachan… Jetant un rapide coup d’œil sur sa montre, Jun inspira un grand coup et lança : « J’ai du temps libre… Je devrais retourner à l’entraînement le plus rapidement possible mais ils doivent être capable de bosser un peu sans moi. Tu as encore des courses à faire ? Ou on pourrait juste se poser quelque part… Je connais mal le centre-ville alors je te suis, Hana-chan ! »


[Désolé mais j'avoue que la j'avais pas trop d'idées ): Je me rattrape !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïgo Hana
Pretty cooking leader...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 208
Âge ~ Année : 18 ans ~ 3e année.
Activité : Musume~Leader du club de Cuisine.
Sexualité : Hétéro
Humeur : De bonne humeur, je crois... non? oô
Situation : Et si je dis que ça ne regarde que moi?
Topics : Complet

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Jeu 12 Nov - 2:54

    Kazuo… Ouhla, sujet sensible. Enfin, pas réellement avec Jun, puisqu’il savait depuis le début qu’Hana était intéressée par son ami… A vrai dire, Hana ne lui avait pas encore expliqué le fond de l’histoire. Elle n’avait pas expliqué à Jun que c’était d’abord à cause de sa cousine Naomi qu’elle avait commencé à prendre la défense de Kazuo dans les conflits de demoiselles : les pro-Akira et les pro-Kazuo. Hana n’avait jamais réellement voulu s’engager là-dedans, mais Akira avait peut-être mis sa cousine enceinte, alors elle ne le portait pas réellement dans son cœur. Et puis ce gars était tellement prétentieux… Il y avait quelque chose en lui qui insupportait littéralement la jeune femme lorsqu’elle le voyait ou simplement lorsqu’elle entendait parler de lui. Et Naomi qui continuait à s’accrocher à ce frimeur et coureur de jupons… Décidément, Hana n’arrivait plus à comprendre sa cousine. Même si toutes deux étaient leader, respectivement de cuisine et danse, et qu’elles étaient censées entretenir des rapports… cordiaux, Naomi était toujours très désagréable avec sa cousine. Hana avait pourtant tenté de se rapprocher d’elle, elle avait tenté de comprendre ce qui s’était passé… Lorsqu’elles étaient enfants, elles s’entendaient vraiment très bien, elles jouaient tout le temps ensemble… Mais non, Hana n’avait pas réussi à comprendre, et parfois, elle se sentait un peu découragée lorsque sa cousine se montrait encore une fois si froide ou mauvaise avec elle…

    Est-ce qu’ils feraient un couple homogène? Faudrait-il qu’ils forment déjà un couple. Même si Hana avait passé la soirée avec Kazuo, il y a peu de temps de cela, elle n’avait pas encore tenté de le recontacter. Ce n’était pas une question de se faire désirer ou non, absolument pas, elle n’était pas manipulatrice. Simplement elle était encore un peu… chamboulée? Oui, peut-être. Elle avait toujours été attiré par lui, mais là, c’était bien différent. Elle avait passé la soirée qu’elle n’avait jamais osé espérée et surtout, elle ne savait pas trop ni à quoi s’en tenir, ni à quoi s’attendre. Oui, Kazuo avait proposé qu’ils passent du temps ensemble, mais à quoi cela allaient-ils les mener? Hana ne pouvait s’empêcher d’être toujours un peu méfiante, non pas par rapport à la possible réputation de Kazuo, mais par rapport aux hommes. Elle était certes très joviale, enjouée, agréable et bavarde, il y a certains mécanismes de protection, des instincts qui persistent. Et ce n’était pas près de changer. Ou alors cela changerait du tout très bientôt, qui pouvait savoir. Du moins cette soirée, chaque instant de cette soirée restait gravé dans sa tête comme une scène sur une pellicule : comment oublier?

    Bavarde, Hana ne put s’empêcher de poser une question par rapport au sachet de lingerie que Jun tenait entre ses mains. Bah oui, cela aurait pu être pour une petite-amie non? Même si elle n’était au courant de rien, peut-être que cela était resté secret, ou qu’ils étaient discrets! Mais non, Jun lui certifia que ce n’était pas le cas. C’était pour Kaoru alors? Hana ne l’avait jamais rencontré, mais elle ne put s’empêcher de sourire, amusée, en voyant son ami rougir ainsi en évoquant la lingerie apparemment plutôt sexy de sa petite sœur. Elle s’en voulait de l’avoir mis mal à l’aise, surtout qu’il n’avait pas à l’être avec elle, mais la jolie cuisinière était d’une nature curieuse, et elle se retenait rarement de poser des questions sans grandes conséquences à son ami. Hana passa une main dans ses cheveux pour les remettre légèrement en place, tout en souriant, encore et toujours.

     « Les jeunes filles grandissent vite de nos jours… Mais ne t’en fais pas, ça ne veut pas forcément dire grand-chose, elle a juste envie d’avoir de jolie dessous ! On passe toutes par là! Et j‘aurais été vexée d‘apprendre que tu avais une petite sans que tu ne m‘en aies parlé avant !»

    Un léger rire ponctua la fin de sa phrase. La sœur de Jun semblait lui en faire voir des vertes et des pas mûres le pauvre. Mais il était vrai que toutes les demoiselles, à un moment ou à un autre, finissaient par grandir et par évoluer. Alors il n’était pas étonnant de passer de la basique culotte blanche du cliché de la lycéenne à des choses un peu plus élaborées, avec un peu plus de dentelles, qui donnaient à une adolescente l’impression de devenir, peu à peu, une vraie femme. Mais de là à aller faire récupérer un sachet de lingerie fine par son grand frère… La jeune femme n’y aurait jamais pensé. Déjà parce qu’elle était fille unique, ensuite parce qu’elle aurait été bien trop gênée de montrer ça à un frère : il aurait pu lui poser des questions mal avisées en plus! Et puis comme Jun devait le ressentir, cela était plutôt gênant pour un garçon de se trimballer avec un tel sachet. Parfait pour le faire passer pour un pervers, ou pour faire circuler de drôles de rumeurs à son sujet. C’est pour cela qu’elle proposa à Jun de mettre son sachet avec les siens, mais le jeune homme lui prit le sachet des mains pour les porter. Elle eut une petite moue gênée avant d’hocher la tête.

     « Merci, Jun, tu es un vrai gentleman! »

    Elle eut un nouveau sourire mutin mais c’était vrai, son ami était toujours très gentil et prévenant à son égard. Finalement, elle fut ravie lorsque le sportif lui annonça qu’il avait du temps libre : cela faisait tellement longtemps qu’ils n’avaient pas pris un verre ensemble! Le temps libre , lorsqu’on était leader, se faisait rare, en tout cas pour la jeune femme, elle ne savait pas vraiment ce qu’il en était pour Jun. Elle réfléchit un instant avant de claquer des doigts : elle venait de trouver l’endroit parfait pour discuter tranquillement.

     « Je devais me trouver une paire de chaussures mais ça peut attendre, je vais t’éviter ça quand même, surtout que je suis pas très rapide pour choisir. Mais je connais un café sympa où l’on peut s’installer, je vais te montrer ça, c’est pas loin! »

    Elle eut un sourire et l’entraîna donc jusqu’à ce café, ou salon de thé, qu’une amie lui avait montré un jour. Il n’était que deux rues plus loin à vrai dire, au deuxième étage d’un immeuble plus petit que les autres. L’endroit n’était ni trop tendance, ni trop classique, décoré de manière assez chaleureuse avec des musiques actuelles passant en fond. Elle demanda une table, un peu à l’écart histoire qu’ils soient tranquilles, et elle s’installa sur la banquette en face de celle de Jun. La jeune femme retira son manteau ainsi que son écharpe, les posant à côté d’elle, et commandant finalement un thé glacé. Elle eut pencha légèrement la tête sur le côté en regardant son ami, comme si elle réfléchissait.

     « Ca fait longtemps hein? J’ai eu pas mal de travail avec le club… Et toi, ça se passe comment? Tout va bien au moins? »

    Les commandes finirent par arriver, et Hana remercia le serveur avec son joli sourire habituel. Elle mit rapidement son téléphone sur silencieux, histoire de ne pas être dérangée pour le moment, et alors lui vint quelque chose à l’esprit. La jeune femme se mordilla la lèvre, apparemment mal à l’aise. La cuisinière ne voulait pas vraiment demander cela à Jun. Elle n’avait aucune envie qu’il pense être un moyen pour elle d’attendre Kazuo, ce n’était pas ça, mais elle avait vraiment besoin de lui demander…

     « Ano… Jun… Ca me gêne de te demander ça mais pourrais-tu me donner le numéro de Kazuo? Je dois lui rendre son blouson, et je le crois rarement en ce moment… »

    La jeune femme se mordilla la lèvre avant de baisser un peu les yeux, les joues légèrement roses. Elle ne s’était même pas vraiment rendue compte qu’elle venait d’avouer avoir le vêtement du meilleur ami de Jun dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narita Jun

avatar

Nombre de messages : 882
Âge ~ Année : Dizouit ans; Troisième année
Activité : Taiiku; Football's club Ace !
Sexualité : Hétérosex'
Humeur : Serein, cool, un poil peace and love
Situation : Célibataire

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Sam 14 Nov - 17:37

    Y a-t-il beaucoup de sœur qui demandent à leur frère d’aller chercher dans une boutique de lingerie féminine sexy des sous-vêtements pour elles ? Probablement pas des masses; Surtout parmi la population japonaise dont les demoiselles étaient réputées pour être timides. Triste légende; Urbaine ou rurale, il fut probablement un temps où cela se passait de la sorte. Aujourd’hui, les japonais n’étaient plus ces « pauvres asiatiques incapable de dresser la tête »; La situation que traversait Jun en était un témoin avisé. Sa sœur lui avait demander ce qu’il n’aurait jamais osé imaginer. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il n’avait d’autre choix que d’accepter.
    Le sort décida de le confronter à la belle Hana; Heureusement que ce fut elle et personne d’autre. Je le dis et redis; Mais si ce fut une illustre inconnue allant au même établissement que le capitaine de l’équipe de football, les rumeurs seraient allés à bon train et il ne faudrait pas plus de trois heures pour que tout le monde lance haut et fort que le responsable du dortoir des hommes n’est en réalité qu’un pervers caché qui s’achète des soutiens gorge et culottes en dentelles sexy qui feraient baver Akira et Kazuo; Et vous savez qu’une simple rumeur peut détruire un homme. Ou une femme~

    La talentueuse cuisinière ne put s’en tenir à ne pas en parler; Après tout, c’était humain. Connaître la raison du pourquoi du comment Jun tenait ce sac entre les mains était quelque chose que tout le monde aurait aimé savoir~ Et heureusement elle était compréhensive, la chou. Sa réponse fit tout de même grimacer le jeune homme qui ne put répondre sans agrémenter ses dires d’un savoureux sourire; « Les filles grandissent forcément; Je ne me fais pas d’illusion, je savais que ça viendrait un jour~ Mais maintenant, j’aurais du mal à faire la lessive le week-end en sachant que ma sœur porte ce genre de sous-vêtements. T’imagine ? J’aurais aimé qu’elle se contente de ses culottes en laine blanches ou avec des oursons. J’aurais pas à rougir à chaque fois que j’étends le linge… Et puis, si elle veut des trucs comme ça, c’est qu’elle veut les montrer non ? Ça veut dire qu’elle a un copain ?! » Le cerveau du frère fit un bond et fit trois tours; Décidément, il était intelligent ! Si elle voulait ça, c’est parce qu’elle avait un petit ami ?! Jun se gratta la tête en fermant les yeux, ne sachant pas réellement ce qu’il devait et ce qu’il pouvait faire. Il était dans une étrange situation~

    Quoi qu’il en soit; Le bonhomme attrapa les sacs de sa meilleure amie sans hésiter. Sa réplique fit néanmoins sourire le sportif qui prenait au grain les fleurs que Hana avait habitude de lui envoyer~ Elle était tellement gentille, n’est-ce pas ?
    « Je te suis » lança simplement le jeune homme en accompagnant la belle au café dont elle parlait~ La ville était gigantesque et Jun ne connaissait pas réellement ces quartiers. Sa vie, jusqu’à maintenant, s’était résumé au sport, sa famille et ses amis. Il n’eut jamais la curiosité de se balader dans la capitale Nipponne et faire les boutiques comme Hana et Kazuo avaient probablement habitude de faire. Des fringues usés lui convenaient, après tout. Puis ils arrivèrent au lieu dit. Calme et agréable, c’était le genre d’endroit que Narita-senpai aimait fréquenter. Il s’assit à côté de la cuisinière et commanda un café - une boisson amère mais qu’il aimait plus qu’autre chose -. Enfin il pouvait reposer ses jambes… Et ses fesses.

    « Ca fait longtemps, oui… Moi aussi j’ai eut pas mal de boulot avec le club~ Les compétitions et tout ce qui va avec, hm… Et sinon, tout va bien; Sauf que je vois la fin de l’année pointer le bout de son nez et ça a tendance à me faire déprimer. Les années que j’ai passé ici ont été comme dans un rêve… » lança le client en finissant sa phrase avec une légère pinte d’amertume et de mélancolie. Ils avaient dix huit ans à présent; Cette année était la dernière et ils allaient quitter Kyosô. Et comme il l’avait décidé…

    « Et je vais aller vivre en Europe. J’en ai parlé avec mes parents, avec mes frères et sœur; Pas encore avec Kazuo mais avec toi, maintenant. On a apprécié ce que j’ai fait lors de la dernière compétition et on m’a proposé un contrat. Je vais aller signer et vivre ma passion en Angleterre… J’ai quand même pas mal réfléchis, peser le pour et le contre… Et je pense regretter si je n’acceptais pas. » continua le futur professionnel en sirotant son café après y avoir versé un peu de sucre. Puis, le finissant, il esquissa un sourire surpris et enchaîna, voyant la belle baisser les yeux et se mordiller les lèvres~ Il y avait définitivement anguille sous roche. Jun n’était peut-être pas un génie mais il y a des choses qui ne se cachent pas, ne ?

    « Bien sur que j’ai son numéro. Mais ne me dis pas que c’est juste pour lui rendre son blouson… Je ne peux rien te cacher mais toi non plus, tu ne peux me cacher grand-chose, hm ? Alors, ça se passe comment entre vous ? » lança le bonhomme en sortant de sa poche droite son iPhone avant de consulter son répertoire et de le tendre à son amie~ Et oui, un Iphone. Il est à la pointe de la technologie, le jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïgo Hana
Pretty cooking leader...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 208
Âge ~ Année : 18 ans ~ 3e année.
Activité : Musume~Leader du club de Cuisine.
Sexualité : Hétéro
Humeur : De bonne humeur, je crois... non? oô
Situation : Et si je dis que ça ne regarde que moi?
Topics : Complet

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Mar 17 Nov - 14:40

    Pauvre Jun, pour le coup il n’avait définitivement pas de chance. Sa sœur avait eu du culot de lui demander cela, mais il était vrai que pour une personne extérieure à la situation, c’était tout de même un petit peu comique. Non mais c’est vrai, n’était-ce pas une parfaite scène de série? Si, un peu. Mais Hana n’allait pas se moquer de son ami, elle n’était pas là pour ça après tout. C’est vrai que s’il s’agissait de Kazuo ou Akira tenant ce sachet de lingerie, la chose aurait pu paraître un peu moins saugrenue. Voire presque normale. Après tout, n’étaient-ils pas deux dragueurs invétérés? Enfin, surtout Akira aux yeux d’Hana, mais elle-même se rendait compte qu’elle n’étais pas vraiment objective, et encore moins maintenant.

    Oui Hana était compréhensive, mais surtout, elle le croyait. Bien des imbéciles de Kyôsô aurait pu penser que c’était un subterfuge. Oui, ils ont l’esprit tordus, c’est vrai. La jeune femme ne put s’empêcher de sourire lorsque Jun fit la grimace avant de lui répondre. Il n’avait pas tort, cela risquait d’être comique lorsqu’il allait devoir étendre le linge. Et hop, des sous-vêtements en dentelles. Et là, vint la question du petit copain. Voila qui était coquasse comme situation, et Hana ne put s’empêcher de rire en dissimulant un instant cela derrière sa main. Si Kaoru avait un copain… Jun allait continuer à se faire des films pas possible sur le pourquoi du comment de cet achat de lingerie.

     « Ah si elle a un petit ami… Tu ne peux pas faire grand-chose Jun! »

    Elle avait ajouté cela avec un sourire gentiment moqueur.

    C’était mignon, le coup du grand frère qui réalise que sa sœur à peut-être un petit copain. Hana se demanda ce que cela aurait donné si elle avait eu un frère. Du moins s’il avait grandi. Elle chassa vaguement cette idée de sa tête, ce n’était pas le moment de penser à cela. Jun finit par prendre ses sacs alors qu’elle décidait de le conduire vers un café sympa qu’elle connaissait bien à force d’y aller, après ses petites séances de shopping. Hana adorait être bien habillée, elle aimait vraiment faire les boutiques pour trouver de nouvelles jolies choses, mais elle comprenait aussi parfaitement qu’on n’aime pas particulièrement passer ses journées dans les rues marchandes, ou qu’on n’y voit pas d’intérêt, elle ne se permettait pas vraiment de porter de jugements hâtifs là-dessus, et puis ce n’était pas son genre. Ils finirent donc par arriver dans cet endroit calme, et ils s’installèrent avant de commander. Et Hana relança la conversation. Cela faisait longtemps oui, qu’ils ne s’étaient pas vus, et discuter avec lui lui avait vraiment beaucoup manqué. Hana baissa légèrement le nez vers sa boisson lorsqu’il parla des années passées ici.

     « Tout est allé très vite oui… Ca fait bizarre de se dire que c’est bientôt fini. »

    Un peu mélancolique elle aussi, elle redressa tout de même la tête pour adresser un sourire à son vis-à-vis. Elle n’avait pas envie d’être trop triste aujourd’hui, mais la nouvelle que lui annonça Jun eut l’effet d’un coup de massue. Il allait partir en Europe? Sur le coup, elle ne trouva pas quoi dire. Elle savait que beaucoup des élèves allaient partir à l’étranger, ou qu’ils ne se reverraient plus, mais c’était Jun, ce n’était pas comme si c’était n’importe qui d’autre qui lui annonçait la nouvelle. Mais Hana chassa vite son air triste pour adresser un sourire ravi à son ami : après tout , elle était aussi très contente pour lui, c’était une opportunité qu’il ne devait pas refuser!

     « Tu as bien fait, cela aurait été vraiment dommage de passer à côté d’une telle chance! J’essaierai de venir te voir. »

    Après tout, ses parents allaient souvent en Europe, et elle aussi pendant ses vacances. Non, décidemment, il allait vraiment lui manquer. Elle n’osa pas imaginer ce que ce serait pour Kazuo, qui semblait tant tenir à Jun. D’ailleurs le sujet Kazuo arriva rapidement sur la table, et ceux à cause d’Hana. Cette dernière avait besoin de son numéro, mais elle se sentait plus gênée qu’elle ne l’aurait cru à le demander ainsi à Jun. Elle baissa le nez donc, avant que ce dernier n’accepte de lui donner le numéro de son meilleur ami. La cuisinière redressa un peu brusquement la tête lorsque Jun lui demander comment ça se passait entre eux, les joues roses.

     « Il ne se passe rien… Enfin, on s’est juste croisé en boîte de nuit, la dernière fois… Et… »

    La jeune femme se tut un instant pour pouvoir noter le numéro de Kazuo dans son cellulaire, le referma ensuite d’un geste accompagné d’un « merci ». Elle eut une petite moue, ne sachant pas trop ce qu’elle devait dire ou non. Finalement, elle eut un soupire avant de regarder son verre.

     « Il ne s’est pas passé grand-chose tu sais… Mais en fin de soirée, on était dehors un imbécile à cru que Kazuo m’agressait… Alors il l’a frappé… Il faisait froid, alors il m’a laissé son blouson et il a proposé qu’on se revoit… Ca fait presque une semaine, c’est normal que je lui ramène non? »

    Et là, on imagine Hana avec une petite moue adorable, tentant aussi bien de se convaincre que de convaincre Jun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narita Jun

avatar

Nombre de messages : 882
Âge ~ Année : Dizouit ans; Troisième année
Activité : Taiiku; Football's club Ace !
Sexualité : Hétérosex'
Humeur : Serein, cool, un poil peace and love
Situation : Célibataire

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Mer 25 Nov - 18:16

Bien sur qu’il ne pouvait pas y faire grand-chose; Jun, aussi protecteur comme grand frère pouvait-il être, restait quelqu’un de sensé et cohérent. Si sa petite sœur voulait sortir avec quelqu’un ce n’était pas lui qui allait l’en empêcher. Bien entendu, le fait qu’elle sorte avec un garçon avant qu’il ne sorte avec une fille rendait la situation cocasse. Mais si il y avait du cœur dans cette histoire, elle aurait les bénédictions du troisième garçon de la famille, l’accord des autres étant une autre paire de manche. Il faudrait tout de même qu’il se renseigne et ce n’était pas Kaoru qui allait lui donner les réponses. Du coup, pendant un court et bref instant, le capitaine de l’équipe de football se demandait si… Il ne devrait pas la suivre durant une journée ? Un rôle qui ne lui sied pas tellement alors qu’il aurait totalement convenu à Kazuo ou Akira. Non, mauvaise idée; S’il se faisait chopper, c’en était fini pour lui~

« Si elle a un petit ami, j’espère juste que c’est un type bien » lâcha le grand frère inquiet, dans un pseudo râle. Car oui, ce jeune homme, presque adulte, était le genre de bonhomme qui se satisfaisait du bonheur des autres; Il pouvait sacrifier tout ce qu’il avait pour d’autres personnes. Idéaliste, utopiste, éternel optimiste, Jun avait ce genre de qualité qui disparaissait depuis des décennies au profit de la rationalité et du réalisme. Mais il était aussi un garçon têtu; Du coup, comptez pas sur lui pour changer du tout au tout. Il était comme ça, & il allait probablement le rester toute sa vie durant.
Quoi qu’il en soit, Junjun sirotait sa boisson tranquillement; La discussion arriva sur le fait que l’année scolaire allait bientôt atteindre son terme et que cette magnifique aventure à Kyoso était bientôt finie - sauf s’ils redoublaient mais cela ne pouvait arriver~ -; Tant de choses s’étaient passées ici et jusqu’à maintenant, il n’eut rien à regretter. Partir ailleurs était un véritable déchirement du cœur; Pour lui comme pour ses proches. L’air triste que prit une seconde durant Hana fit grimacer discrètement le responsable du dortoir des hommes. Mais la mine triste disparue rapidement et la phrase de Hana, qui l’accompagnait mettait du baume au petit cœur de Narita-senpai.

« J’espère bien » murmura ce dernier, en souriant du coin; « J’espère aussi que tu puisse me voir à la télé, ça sera la véritable consécration. Par contre… Tu comptes faire quoi après le lycée ? Je ne te l’ai jamais demandé, mais j’imagine que tu vas aller à l’université ? » continua le lycéen en finissant son café. Saïgo Hana était probablement sa meilleure amie; Et la seule amie fille avec qui il était capable de discuter sans se sentir mal. Et le fait qu’il ne sache pas ce qu’elle comptait faire pour les années à venir lui trottait pas mal dans la tête~

La discussion finit par porter sur ce qu’on attendait tous; Matsuda Kazuo. Quoi de plus normal, après tout ? Kachan était le meilleur ami de Jun et ce dernier se plierait en dix pour l’aider s’il avait besoin d’un coup de patte. Même s’il n’approuvait pas tellement le fait qu’il sorte avec des filles à gauche et à droite, il ne lui avait jamais réellement reproché. Après tout, il avait le droit de vivre sa vie à sa manière tant qu’il n’y avait ni regrets, ni remords. Il avait ouie dire que le base-baller s’intéressait à la talentueuse cuisinière. Et s’il s’en souvenait bien, cette dernière était plus ou moins intéressée par lui aussi~ Et le destin façonnant bien les choses, ils s’étaient tous les deux retrouvés dans une boîte de nuit…

Et les phrases qui sortaient de sa bouche paraissaient aussi peu crédibles qu’un Kazuo moine. Dans le sens où il y avait - et c’était évident - un voile de faux et de mystère~ La moue qu’affichait la belle ne l’aidant pas réellement à convaincre le Footballeur. Et ce dernier, souriant toujours d’un petit coin - tout en récupérant son portable qu’il enfonça dans la poche de son pantalon - lança : « Si tu comptais me convaincre avec ça, c’est raté. Je vais pas t’apprendre à mentir car j’suis pas plus doué mais… » Il marqua une courte pause « Mais vu la tête que tu tire et tes joues flamand roses, c’est évident qu’il s’est passé quelque chose… Tu peux tout me dire, tu sais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saïgo Hana
Pretty cooking leader...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 208
Âge ~ Année : 18 ans ~ 3e année.
Activité : Musume~Leader du club de Cuisine.
Sexualité : Hétéro
Humeur : De bonne humeur, je crois... non? oô
Situation : Et si je dis que ça ne regarde que moi?
Topics : Complet

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Dim 6 Déc - 15:38

    Hana ne pouvait s’empêcher de sourire légèrement en voyant les réactions de Jun, en parfait grand frère protecteur. C’était adorable. Hana n’avait jamais rencontré la famille de Jun, ni sa sœur Kaoru d’ailleurs. Elle se demandait à quoi elle ressemblait, comment elle agissait… Apparemment, elle savait faire tourner son grand frère en bourrique. C’était vraiment comique, et à la fois très attendrissant. Hana avait failli avoir un frère, mais les choses avaient plutôt mal tournées. Elle ne se plaignait certes pas d’être fille unique, mais parfois, elle aurait aimé avoir quelqu’un qui veillait sur elle comme ça, qui s’inquiétait de ce qu’elle pouvait faire et de ce qui pouvait lui arriver… De qui elle fréquentait, et qui s’énerverait peut-être en la voyant sortir avec un garçon peut fréquentable. Hana avait toujours eu une bonne relation avec les garçons autour d’elle, soit parce que certaines voulaient sortir avec elle si bien qu’ils se montraient assez agréables, soit parce qu’il trouvait qu’Hana était une fille sympathique. C’était pour cela qu’elle était persuadée qu’elle aurait pu très bien s’entendre avec un grand frère, même un petit. Hana n’était pas vraiment embêtante, lorsqu’on vivait avec elle au quotidien, évidemment, elle avait des défauts, comme tout le monde, et pouvait se montrer désagréable parfois, lunatique ou irritable… Une fille, dans toute sa splendeur.

    Finalement, les deux jeunes gens s’installèrent dans un salon de thé sympathique, et un sujet un peu moins agréable peut-être pour la jeune femme arriva sur le tapis. La fin de l’année. Qu’allaient-ils tous devenir une fois que cette année à Kyoso serait terminée? Hm… Jun partait en Angleterre pour vivre de sa passion, et c’était tant mieux. Hana était un peu triste de se dire qu’il serait si loin, mais elle ne pouvait pas retenir tous ses amis auprès d’elle éternellement non? Elle devait se réjouir pour lui, et c’Est-ce qu’elle fit . Mais la question de Jun la plongea dans se pensées quelques instants, histoire de réfléchir sur sa réponse. Hana se demandait ce qu’elle allait pouvoir faire l’année prochaine. L’université? Elle ne pourrait jamais continuer en cuisine à l’université, du moins pas comme elle le voudrait. Elle avait eu des propositions, pour faire des stages avec des chefs de la région, et cette option l’intéressait beaucoup plus…

     « Je ne pense pas qu’à l’université je pourrai continuer à faire autant de cuisine… J’ai pris goût à ça, j’aimerai continuer là dedans… Je vais essayer de poursuivre ma formation, et pourquoi pas de partir étudier à l’étranger quelques temps. »

    Ou elle pouvait aussi tenter d’intégrer une grande école d’hostellerie, avec la réputation de sa famille… Les relations pouvaient aider parfois, et Hana savait que pour percer, c’était utile d’en jouer. Avec modération, certes, mais pourquoi pas. Après tout, elle savait bien qu’elle n’était pas incompétente, après tout, si elle était devenue Leader, ce n’était pas pour rien non? Certes, au début Hana avait intégré Kyoso pour rejoindre Naomi et tentait de comprendre ce qu’il se passait dans sa tête, pourquoi elle s’était tant éloignée d’elle. Mais elle avait prit goût à la cuisine, encore plus à la pâtisserie…

     « Je continuerai peut-être dans la pâtisserie, ou je tenterai la chocolaterie… Ca m’intéresse beaucoup. »

    Elle eut un nouveau petit sourire à l’intention de Jun. C’est vrai qu’Hana aimait aussi beaucoup tout ce qui concernait la préparation de chocolats et de sucreries, de pâtisseries… C’était assez enfantin mais elle n’y pouvait pas grand-chose, c’était quelque chose qu’elle appréciait, et à vrai dire , cela collait plutôt bien à sa personnalité douce et à la fois relevée par son caractère un peu particulier. Mais la conversation prit une tout autre orientation lorsqu’Hana demanda le numéro de Kazuo à Jun. Elle était bien obligée de le demander à quelqu’un, Kazuo était parti la dernière fois sans lui donner… Il devait certainement penser qu’ils se retrouveraient au lycée. Mais Jun ne semblait pas décidé à la croire aussi facilement. Mais Hana ne savait que dire. Elle savait bien qu’elle pouvait dire à Jun ce qu’il s’était passé, mais elle se sentait étrangement gênée, pourtant ce n’était pas son genre. Elle soupira doucement lorsqu’il comprit qu’elle passait des choses sous silence et elle s’appuya contre le dossier de son fauteuil, passant une main dans ses cheveux châtains.

     « Bon… On a dansé une partie de la soirée, on s’est embrassé, et ça c’est terminé comme je te l’ai dis. On était dehors pour prendre un peu l’air, et un gars a mis son poing dans la figure de Kazuo… Depuis, je ne l’ai pas recroisé une seule fois. J’étais pas mal occupée, j’imagine que lui aussi… Et je me vois mal garder son blouson pendant des siècles… »

    Bon, voila, c’était dit, elle ne pouvait pas faire mieux. Hana se mordilla la lévre, toujours aussi adorable.

     « Roh et puis tu sais bien qu’il me plait , Jun… Alors si je peux le revoir… »

    Autant en profiter non? Même si elle ne savait absolument pas où cela allait la mener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narita Jun

avatar

Nombre de messages : 882
Âge ~ Année : Dizouit ans; Troisième année
Activité : Taiiku; Football's club Ace !
Sexualité : Hétérosex'
Humeur : Serein, cool, un poil peace and love
Situation : Célibataire

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   Sam 12 Déc - 15:00

    Le temps passe et les gens changent; Introverti et peu enclin à s’ouvrir aux autres lorsqu’il arriva au lycée, le capitaine de l’équipe de foot était devenu quelqu’un sur lequel tout le monde pouvait compter et qui forçait le respect, que ce soit sur le terrain en tant que joueur ou dans la vie de tous les jours, en tant qu’homme. En trois ans, il eut le temps de vivre de fabuleuses expériences, faire d’incroyables rencontres, jouer des fantastiques matchs. Tout cette période du lycée allait rester ancrée dans sa mémoire et lorsqu’il sera vieux, il pourra dire à ses petits enfants « Moi, j’ai fait ça et j’en suis fier ». Un bref sourire se dessina sur le visage du jeune homme, assit sur sa chaise et finissant son café. Le point positif qu’est de vieillir - ce n’était pas encore arrivé hein, Jun est encore bien jeune .p -, c’est qu’on finira par avoir de la bonne musique sur la radio Nostalgie~
    Le responsable du dortoir des sportifs leva la main en direction d’un serveur pour recommander la même chose, avant de se retourner vers Hana qui commençait à évoquer son probable futur. Continuer la cuisine et partir à l’étranger ? D’un côté, ce qu’elle projetait peut-être de faire n’était pas si différent de ce qu’il comptait lui aussi, faire. Narita-Senpai se frotta discrètement le menton qui l’irritait pour Dieu savait qu’elles raisons et il lança, avec son calme - calme qu’il ne pouvait tenir qu’en face de Hana, lui qui se sentait malheureux devant d’autres demoiselles -; « Faire ce qu’il te plait et tout faire pour réaliser son rêve~ Hana-chan, tu cuisine vraiment super bien. Je pense t’avoir fait ce compliment bien assez souvent mais j’insiste encore et encore. Et si j’aimerais devenir un footballeur professionnel, j’aimerais aussi que tu sois une chef cuisinière cinq étoile dans le plus grand restaurant français. Je suis sur que tu peux le faire » Le tout, avec le sourire, et les yeux qui brillaient d’espoir et d’attention. Jun était quelqu’un de gentil; Mais avec Hana, sa meilleure amie, il l’était toujours plus.

    « La cuisine française. Ou chinoise. Tu peux tout faire~ Et je t’encouragerais quoi que tu veuilles faire. Sauf si tu t’intéresse à la gastronomie américaine ou anglaise… » Il tira une petite grimace en souriant lorsqu’il prononça les derniers mots, l’air presque dégoûté avant de se reprendre : « Sauf tu les révolutionne, mais c’est une autre paire de manche, ça encore » finit le bonhomme en tirant légèrement la langue.
    Et lorsqu’elle en vint à la pâtisserie, les deux petits yeux de son ami furent remplies d’étoiles brillantes au possible. Pas qu’il était un grand friand de gâteaux en tout genre; Surtout parce qu’il considérait la cuisine et la pâtisserie en particulier comme un des plus incroyables arts. La capacité des grands chefs de transformer du sucre et autres produits en véritable chef d’œuvre pour le plaisir des yeux - et des papilles - avait toujours impressionné le jeune homme. Le fait qu’il soit le genre de garçon qui s’extasie sur pas mal de chose aidant, sans doute. Mais plus que tout, Jun était persuadé de la future réussite de sa tendre et chère amie. Après tout, pour lui, elle était un véritable diamant; Ce qu’elle lui avait cuisiné dans le passé en était la plus belle preuve. Elle était géniale.

    Puis la conversation partit sur Kazuo; Le fait qu’elle soit un tantinet cachottière attisait sa curiosité et il était bien intéressé de savoir ce qui se passait entre SA meilleure amie et SON meilleur ami. Après tout, quoi de plus normal pour un « ami » que de s’intéresser dans ce genre d’histoire ? Si ça concernait d’autres personnes, en revanche, pas sur que Narita-senpai s’implique autant. Après tout, il était aussi doué dans les histoires de cœurs qu’un Garfield dans la capture de souris. Elle lui raconta ce qui s’était passé et, contrairement à ce qu’on pourrait croire, les cheveux du jeune homme ne se redressèrent point. Elle était gênée, la demoiselle.

    « Kazuo peut donner l’impression, de loin, d’être un vrai goujat; Mais si c’est mon meilleur ami, ce n’est certainement pas pour rien. C’est quelqu’un de vraiment bien; Si t’as des sentiments pour lui, j’imagine que tu en es arrivée aux même conclusions que moi. De toute, je me vois pas au milieu de votre relation; Si vous voulez être ensemble, je ne pourrais que vous encourager et vous souhaiter bonne chance. Sauf si il te fait du mal, j’avoue que meilleur pote ou pas, il le sentira, le poing sur la tronche… » lâcha Jun en souriant, en regardant sa main droite pas très discrètement, comme pour faire comprendre que l’histoire de poing sur la tronche, c’était pas pas sérieux. « Décidemment, il n’en finit plus de faire tomber les demoiselles, Kachan. Mais je suis sur qu’il pourra se lancer dans une relation sérieusement. Si seulement je pouvais en faire de même, haha. » continua le bonhomme l’air un poil gêné, en se grattant les cheveux derrière sa tête.

    « Et bien du coup, j’imagine que tu vas passer Noël avec Kachan ? Tu veux que je lui lance discrètement ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une après-midi shopping~[Jun]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une après-midi shopping~[Jun]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après midi shopping [Topic Libre]
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyôsô no Gakuen :: Tokyo :: Ginza :: Boutiques de luxe-
Sauter vers: