AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Where are you?~ [Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Miho Kalaya

avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Âge ~ Année : 17 ans~2e année.
Activité : Musume~Cuisine
Sexualité : Hétérosexuelle
Humeur : Toujours bonne voyons =3
Situation : Eh? De quoi? o.ô
Topics : Tentez toujours =3

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Where are you?~ [Fini]   Sam 24 Oct - 14:50

    Lala était toute contente. Halloween était arrivé, avec cette fête, le bal. Un grand bal organisé à la cafétéria, avec un décors qu’elle admirerait, telle une enfant. Au début, elle avait hésité. Elle n’était pas sûre de vouloir venir avec tout ce qu’il se passait avec quelques camarades de classe et de sa promo. Elle n’avait pas forcément envie que sa soirée tourne mal ou tourne court, pour une fois, Kalaya avait envie de profiter, de s’amuser un peu. Elle avait beaucoup travaillait ces derniers temps, et elle devait avouer qu’elle était un peu fatiguée. De plus, elle n’avait pas eu le temps de beaucoup voir Yindee ces derniers temps, ce n’était pas facile pour elle. Elle n’aimait pas beaucoup passer du temps loin de lui. Lala avait l’habitude de le voir tous les jours, de rire avec lui tous les jours, de le bouder et le taquiner tous les jours… Alors quatre longs jours en le croisant à peine dans les couloirs… Wah, c’était dur, vraiment, dans le sens où elle se sentait vraiment triste lorsqu’elle ne pouvait pas le voir . Et elle ne savait même pas si ce soir elle allait avoir l’occasion de lui parler un petit peu…

    Car Yindee et Kalaya n’avaient pas prévu d’aller au bal d’Halloween ensemble.

    Bien sûr la jeune femme en avait été un peu triste au début, mais elle savait qu’elle ne pouvait pas s’accaparer Yindee, et qu’il y avait beaucoup de jeunes filles qui souhaitaient passer du temps avec lui. Elle n’était pas aveugle, Kalaya savait que son ami était très beau, elle l’avait bien remarqué tout de même. Alors elle avait finalement accepté l’invitation d’un des sportifs de l’établissement. Il était plutôt beau garçon à vrai dire. Il se prénommait Takeru, mais la jeune femme ne se souvenait plus vraiment son nom de famille. Qui a dit étourdie ? Elle avait juste remarqué que c’était un gentil garçon. Il était venu lui parler plusieurs fois , discutant, de manière tout à fait naturelle, sans vraiment de prétentions qui auraient pu gêner la jeune femme… Alors quand, une semaine avant le balle, il était venu lui demander si elle voulait bien être sa cavalière au bal d’Halloween, elle avait accepté. Quelques amis avaient trouvé le moyen de lui poser des questions et de lui demander s’il y avait quelque chose entre eux. A vrai dire, Kalaya fut un peu gênée mais elle n’y avait absolument pas pensé. Qui sait, peut-être qu’ils finiraient par sortir ensemble, ou simplement par rester amis. Elle n’y réfléchissait pas.

    Le jour du bal finit par arriver.

    La jeune femme quitta donc son atelier, histoire de pouvoir se préparer. Elle était un peu stressée, mais c’était normal, c’était une fille, et elle aurait aimé être assez jolie pour le bal… Après tout, elle était dans une institution où beaucoup de monde avait les moyens d’être beaux… Pour sa part, elle n’avait pas prévu un costume particulièrement extravagant. L’idée de la Dame Blanche lui avait été proposée par sa mère, qui lui avait envoyé un maquilleur, ami de la famille. Elle l’avait retrouvé devant le dortoir, et ils s’étaient mis au travail. Il avait noirci les yeux de la jeune femme, avant de tirer ses cheveux en différentes tresses un peu lâches. Enfin, il avait appliqué toute une série de jolies strass sur son visage, comme une sorte de masque qui lui allait à merveille. Kalaya le remercia chaleureusement, elle était vraiment heureuse, c’était très beau. Un peu avant que Takeru ne passe la prendre, elle enfila sa belle robe blanche. Elle était composée d’un bustier, qui mettait en avant sa taille fine, et d’une longue jupe blanche. Pour dissimuler son visage, elle passa enfin une cape avec une capuche, et rejoignit le jeune homme.

    Ce dernier fut plutôt surpris. Personne n’était habitué à voir Kalaya aussi maquillée et aussi bien préparée. Certes, elle était très jolie, mais là… Elle était vraiment sublime. Il lui proposa son bras, l’emmenant à la cafétéria qui avait été décorée pour l’occasion, Kalaya ne put s’empêcher de s’extasier. C’était vraiment beau! Bon, d’accord, c’était des décorations dans le style d’Halloween, c’est-à-dire des fantômes, des araignées, des vampires et autres… Mais allez savoir, elle qui n’était pas une grande fan de films d’horreurs, elle adorait cette salle!

     « La salle est vraiment vraiment belle… J’adore! »

    Takeru eut un petit sourire attendri.

    La jeune femme était vraiment adorable, à s’extasier sur un peu tout comme ça, à apporter de l’importance à chaque petit détail. Finalement, après lui avoir proposé un verre qu’ils burent en discutant, Takeru l’emmena danser. Kalaya avait abandonné sa cape à une sorte de vestiaire, ne souhaitant pas dissimuler son joli maquillage plus longtemps. Elle ne portait pas de bijoux, juste une paire de diamants aux oreilles, que sa mère lui avait prêté avec joie. Etonnamment, elle n’avait pas pensé à Yindee pour le moment… C’était rare, mais on pouvait être sûr que bientôt, elle allait espérer le voir, ne serait-ce qu’un instant.


Dernière édition par Miho Kalaya le Dim 13 Déc - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genoom Yindee

avatar

Nombre de messages : 608
Âge ~ Année : ► 18 ans ~ 2ème année
Activité : ► Taiiku : Athlétisme.

Sexualité : ► Bi. Mais intéressé par une fille ! ♥️
Humeur : ► On n'est pas à une bêtise près. Faisons-là et voyons après !
Situation : ► Amoureux mais célibataire ! ♥️
Topics : ► Libre pour un post.

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   Sam 31 Oct - 23:12

    Halloween n'était-ce pas une étrange fête ? Pour Yindee en tout cas oui. Du haut de ses 18 ans il n'avait jamais fêté Halloween d'aucune manière, l'année dernière le jeune homme n'avait pas pu se libérer pour assister à cette soirée consacré aux morts. Ne pouvait-on pas simplement aller prier dans un temple le lendemain sans avoir besoin d'organiser un tel évènement pour rendre hommage à ceux-ci ? A cette époque de l'année en Thailande on célébrait Loy Krathong pour remercier Mae Konkha, la déesse des eaux, de sa générosité pendant la mousson. Le rituel consistait à déposer le soir sur les rivières, les lacs, les étangs et sur la mer, des "krathongs". Ces embarcations fabriquées en feuille de bananier portaient des fleurs, une bougie et trois bâtons d'encens et surtout l'espoir que le vœux souhaité seraient exaucé. Il n'y avait simplement aucune ressemblance avec une quelconque célébration de ce pays si étrange, Yindee s'était bien entendu un minimum renseigné pour ne pas être à côté de la plaque lors de cette festivité. Il avait déjà pu observer le comportement des adolescents dans quelques séries américaines qui arrivaient à percer dans l'internationale et notamment en son pays, pourquoi devait-on se déguiser ? Une question sans réponses.

    Une semaine avant le jour décisif, une jeune fille venant de Kumi qu'il ne connaissait pas l'invita pour l'accompagner le soir d'Halloween, Yindee accepta sans réellement chercher à savoir qu'elle était l'identité de la demoiselle. Il ne savait aucunement son patronyme mais avait acquiescé sans se poser une seule question, il avait oublié le fait qu'il devait être accompagné dans ses soirées-là. Venant d'une famille des plus aisée il avait notamment assisté à de nombreuses cérémonies assez ennuyeuse mais le jeune homme ne s'y était jamais fait. L'étudiant les évitait le plus possible se trouvant des excuses valables pour fuir ces lieux. S'il y avait bien une chose que Yindee ne supportait pas c'était de porter ses vêtements traditionnels inutiles qui devaient en principe remettre à jour les coutumes du pays. Le jeune homme préférait tout simplement tronquer ceux-ci contre un simple jean et un tee-shirt, l'effet de l'américanisation sans doute.

    Les panneaux d'affichages de l'établissement avait bien soulignés le fait qu'il fallait venir déguisé, il avait longuement hésité pour son choix, valait-il mieux être un vampire, un long-garou ou un fantôme ? Non, Yindee trouvait ceux-ci tellement banal qu'il avait abandonné ses idées pour se fixer sur ses origines. Pourquoi ne pas porter ces vêtements traditionnels que portaient les anciens combattants de Thaïlande, des sortes de samouraï peut-on dire. Il avait demandé à un de ses frères, Manee, de lui envoyer directement un de ceux-ci dont ils disposaient dans leur demeure familial à Bangkok qu'il avait reçu il y avait maintenant quelques jours.

    C'est ainsi qu'après une longue journée de cours suivie de deux heures de sports qu'il se prépara à assister à cette soirée qui s'annonçait passionnante. La seule chose qu'il regrettait, était ne pas pas pouvoir y aller avec Kalaya. Il aurait pu bien annoncer à l'étudiante qui lui avait demandé de l'accompagner que finalement il y allait avec quelqu'un d'autre - il ne se gênerait pas de la faire même si cela aurait été très mal vu - mais malheureusement pour lui, Kalaya avait déjà été invité par un autre étudiant de Taiiku. Yindee s'était donc résigné à devoir vivre ses quelques heures en compagnie de la demoiselle. Rien ne l'empêchait de l'abandonner en pleine milieu de la nuit par contre, n'est-ce pas ? Il ne l'avait bien entendu pas mise au courant mais il comptait bien agir de la sorte à moins qu'un évènement ne l'en empêche. Yindee ne connaissait en aucun cas celle-ci alors pourquoi devait-il lui faire plaisir ? Ce n'était qu'une fille après tout.

    Le jeune combattant partit donc chercher sa "compagne" dans le dortoir des Kumi, quelle ne fût pas sa surprise en voyant la demoiselle dans un ensemble des plus légers en tenue de diable, n'importe qui aurait pu la trouver extrêmement séduisante mais Yindee trouvait cela trop extravagant. Les japonaises étaient réellement trop différentes des filles de son pays. Il ne dit rien cependant accompagnant sagement celle-ci vers la cafétéria sous le regard curieux et fantasque des élèves qu'ils croisaient sur leur chemin. Franchement, elle n'aurait pas pu trouver quelque chose de plus décent ? Oh oui, Yindee l'abandonnerait plus vite que prévue, il y aurait bien d'autres garçons qui voudront d'elle dans cette tenue.

    Le jeune étudiant pénétra donc dans la salle en essayant de disparaitre dans la foule - pour une fois - et s'accorda quelques minutes pour saluer quelques unes de ses connaissances en attrapant quelques verres d'alcool au passage. Bien entendu il accorda quelques danses à la demoiselle en question - qu'il trouvait extrêmement collante -. Son regard s'attarda néanmoins sur deux personnes non loin de lui, une jeune femme des plus ravissante vêtue de blanc accompagné d'un étudiant. Il resta ainsi plusieurs secondes déconnecté du monde environnant ne pouvant se détacher de la silhouette de celle-ci, mais... Ne s'agissait-il pas de Sa Yaya ? Elle était simplement sublime ainsi. Il aurait tant aimé être près d'elle en ce moment, qu'est-ce qui lui en empêchait ? Rien.

    Yindee attendit donc ainsi pendant une vingtaine de minutes près de sa "compagne" tout en dansant avec elle ou plutôt l'entrainant dans la danse. Depuis sa tendre enfance on lui avait appris à danser correctement lors de soirées mondaines, il était assez doué pour tout dire mais on ne pouvait donc pas dire la même chose de sa cavalière qui ne semblait pas savoir mettre un pied devant l'autre. Il l'abandonna en pleine milieu de la piste ne supportant plus son comportement sous des paroles peu conciliantes et se dirigea vers Kalaya sans demander son reste. Il profita de l'absence de son partenaire pour s'approcher de sa meilleure amie avec un sourire resplendissant. Il déposa un baiser sur la paume de la main en s'inclinant et prononça ses quelques paroles :

      « Accepteriez-vous de danser avec moi ravissante demoiselle ? »

      Il finit son discours avec un sourire des plus charmeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirai-no-kakera.skyrock.com/
Miho Kalaya

avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Âge ~ Année : 17 ans~2e année.
Activité : Musume~Cuisine
Sexualité : Hétérosexuelle
Humeur : Toujours bonne voyons =3
Situation : Eh? De quoi? o.ô
Topics : Tentez toujours =3

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   Mar 3 Nov - 0:14

    Kalaya ne savait pas vraiment avec qui Yindee devait aller à cette soirée. Elle se doutait que ce ne devait pas être une Musume, il était connu que le jeune homme ne les aimait pas beaucoup, même s’il y avait des exceptions. D’ailleurs Kalaya en faisait partie, non? Ah oui, bravo Yaya, il était temps de t’en rendre compte tout de même. Dans la journée, cette idée lui tira un joli sourire, elle était heureuse d’en être venue à cette conclusion. La jeune femme ne se donnait pas toujours l’importance qu’elle avait réellement dans le cœur du sportif. Car tous les deux, ils riaient, ils se cherchaient, Kalaya en venait à bouder, et Pinde lui faisait un câlin. Et les choses repartaient comme si de rien n’était, la jeune cuisinière n’était pas capable de lui faire la tête pendant bien longtemps. D’un côté, il utilisait son petit côté charmeur, son magnifique sourire pour la faire craquer. Et il savait très bien qu’elle ne savait pas résister à ses étreintes et à ses mines de chien battu, histoire d’avoir un gâteau ou pour tirer un sourire à la jolie jeune femme… Alors oui, il en jouait un peu, autant en profiter, et la jeune ne s’en offusquait pas . Parce que c’était Yindee, son meilleur ami . Un de ses seuls amis à vrai dire… Kalaya était une gentille fille, mais tout le monde n’aimait pas son côté un peu trop naïf, enjoué et émerveillé, si bien qu’elle était très souvent seul.

    Et sincèrement, la jeune femme n’avait pas pensé que Yindee aurait eu envie de l’inviter. Après tout, il était vraiment beau garçon, et ce n’était pas les filles qui manquaient autour de lui non? La preuve, il avait été invité. Certes, ce n’était pas la plus simple ou sobre des demoiselles de Kyôsô, mais il n’y en avait que peu des comme ça dans l’institution. Après tout, n’était ce pas un endroit où tout le monde était censé être beau? Surtout les garçons, certes, mais les filles n’étaient pas en reste… C’était pour cela que Kalaya avait accepté d’aller au bal avec Takeru. Elle ne le connaissait pas vraiment, et elle ne savait pas qu’elles étaient ses véritables intentions, mais naïve comme elle pouvait l’être, elle ne se posait pas vraiment de questions à ce propos. Pour elle, il s’agissait seulement d’une soirée qui ne mènerait à rien de particulier, elle n’envisageait pas la possibilité que Takeru ait réellement envie de sortir avec elle. Ce qui était le cas d’ailleurs. Exaspérante, Kalaya? Peut-être un peu , parfois. Le jeune sportif finit donc par l’emmener au bal, après être passé la prendre à son dortoir. La petite Kalaya, d’habitude si naturelle -ce qui ne l’empêchait pas d’être jolie chaque jour-, fit sensation en arrivant dans la salle. Apparemment, personne n’avait eu l’idée de se déguiser en Dame Blanche, ce qui excita Kalaya comme une enfant. Takeru eut un sourire amusé, elle était adorable…

    La jeune cuisinière observa autour d’elle un certain temps, en sirotant un verre d’une boissons sans alcool et en discutant avec son cavalier. Elle n’avait jamais vraiment fêté Halloween auparavant, peut-être une fois ou deux, mais ce n’était pas vraiment une tradition dans sa famille. Ses parents étaient des artistes, ils ne voyaient pas forcément l’américanisation et l’uniformisation d’un bon œil… Cela n’avait jamais manqué à la jeune femme. A dire vrai, depuis qu’elle était petite, elle avait peur de toutes ces créatures, et cela était encore vrai aujourd’hui. Bien sûr, elle savait qu’il ne s’agissait que de costumes ,donc il y avait des étudiants, en dessous mais tant pis, elle les trouvait effrayants pour la plupart d’entre eux. Son cavalier, quant à lui, était déguisé en vampire . Certes, ce n’était pas très original, mais il fallait qu’il portait bien la chose. Takeru était un des footballeurs de l’institution, et il avait le physique qui allait avec. Il était assez grand, musclé sans trop l’être. Il n’était pas aussi beau que Yindee, c’était certain, mais ses traits étaient réguliers, et très doux. Takeru était un garçon souriant, et pas prétentieux pour un sous, bref, c’était quelqu’un de bien. Kalaya l’aimait bien, il était vraiment gentil. Mais il restait un vampire là, pour ce soir, et Kalaya le voyait. Je ne vais pas dire que le faux sang sur sa chemise l’effrayait à ce point mais tout de même…

    Ils dansèrent un moment, mais Takeru s’absenta un instant pour aller aux toilettes. Du moins, un endroit où Kalaya ne pouvait pas l’accompagner. La magnifique Dame Blanche était donc seule, et elle n’avait pas remarquer que combattant thaïlandais s’approchait d’elle avec élégance. Si bien qu’elle sursauta quand Yindee déposa un baiser sur sa peau, elle fut surprise de le voir . C’était idiot, elle le savait, il allait venir lui aussi au bal, et elle avait même espérait le croiser. Elle eut un sourire resplendissant, elle était plus qu’heureuse. Bon, évidemment, elle rougit comme une enfant à son compliment, mais hocha vivement la tête.

     « Vous accorder une danse? Mais avec plaisir! »

    Elle partit d’un rire mélodieux avant de prendre sa main pour aller vers la piste de danse improvisée au centre de la cafétéria. On remarqua bien vite qu’ils étaient à nouveau ensemble, après tout le « couple » faisait jaser depuis qu’ils étaient devenus si proches. Kalaya n’avait pourtant jamais vraiment eut vent de ses rumeurs, ou alors était ce parce qu’elle n’y faisait pas attention. Lorsque la musique reprit, il s’agissait plutôt de quelque chose de calme qui leur permettrait de discuter un peu.

     « J’espérais te voir ce soir! Tu es vraiment beau dans ton costume! C’est tellement plus joli que tous ces monstres… »

    La jeune femme eut une moue contrariée, il était clair qu’elle n’aimait pas particulièrement cela, même si elle était elle-même déguisée en fantôme au final. Elle eut un sourire à nouveau.

     « Mais… Tu n’es pas venu avec quelqu’un? Tu as sûrement du être invité, je ne me trompe pas nee? »

    La jeune femme pencha légèrement la tête sur le côté, sans pour autant louper un seul pas. Elle était meilleure danseuse que l’ancienne cavalière de Yindee certainement, et l’on remercie le fait de venir d’une famille aisée où bals, réceptions, vernissages et autres soirées sont très souvent à l’honneur. La musique fila, Kalaya ne cessait de sourire en regardant son ami. Elle était tellement contente qu’il lui ait offert cette danse… Mais voila que, une fois la musique coupée pour une quelconque annonce , Takeru s’approcha du couple, plus ou moins contrarié, plus ou moins mal à l’aise.

     « Kalaya? Je te cherchais… »

    Yaya eut un sursaut, s’inclinant poliment avec un air désolé.

     « Oh, excuse moi Takeru … Mais je ne pouvais pas refuser une danse à Yindee. »

    Son adorable sourire de cet instant aurait certainement pu faire fondre un glacier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genoom Yindee

avatar

Nombre de messages : 608
Âge ~ Année : ► 18 ans ~ 2ème année
Activité : ► Taiiku : Athlétisme.

Sexualité : ► Bi. Mais intéressé par une fille ! ♥️
Humeur : ► On n'est pas à une bêtise près. Faisons-là et voyons après !
Situation : ► Amoureux mais célibataire ! ♥️
Topics : ► Libre pour un post.

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   Dim 15 Nov - 21:18

    S'il y avait bien une chose que Yindee regrettait en cette heure, c'était bien celle d'être venu en compagnie de cette demoiselle ô si extravagante. Si seulement avait-elle était plus discrète sans doute que le jeune homme serait plus sympathique envers la demoiselle. Il lui pardonnait le fait de ne pas savoir danser, tout le monde n'était pas né avec ce don, on possédait chacun nos lacunes... Mais avait-elle seulement une qualité ? Tout le long du trajet qui les menèrent dans cette salle, la demoiselle ne cessa pas de parler s'amusant à raconter les derniers ragots de l'établissement, croyait-elle sans doute que celui-ci était un seul instant intéressé par de telles futilités ? Si c'était le cas, elle se trompait lourdement à son propos. D'ici un an et demi il quitterait ce pays, Yindee souhaitait seulement profiter de ces derniers mois alors en quoi cela devait-il attirer son attention ?

    C'est donc ainsi avec un manque de motivation des plus certains qu'il côtoyait sa cavalière d'un soir, Yindee ne cherchait en aucun cas à faire un quelconque effort pour montrer à la demoiselle un semblant de ravissement ou de joie. Il y avait une grande différence entre les deux personnes, c'était elle qui l'avait invité alors qu'est-ce qui l'obligeait à rester toute la soirée en sa compagnie ? Rien et même si par politesse ou par respect il aurait pu agir de cette sorte, il ne le ferait pas surtout en sachant que quelques mètres plus loin se trouvait Yaya et son cavalier. Yindee ressentirait de la jalousie envers le jeune couple ? Cela était fort probable mais il préférait le nier plutôt que l'avouer, Yaya n'était que sa meilleure amie alors pourquoi devait-avoir de tels sentiments ? Non, cela n'avait pas de sens.

    Au bout d'un certain temps, sa cavalière remarquant son absence d'intérêt lui fit remarquer qu'il pouvait essayer au minimum de faire des efforts pour au moins sauver les apparences mais il feignit l'indifférence lui souriant hypocritement comme il le savait très bien. Ce qu'elle ne savait pas, c'était que le jeune homme avait déjà en tête l'idée de l'abandonner en plein milieu de la piste dès qu'il en trouverait l'occasion. Il n'eut pas à attendre trop longtemps, remarquant que le cavalier de sa meilleure amie s'était absenté quelques instants, il se dirigea vers celle-ci en abandonnant lâchement sa cavalière qui fut plus que surprise de voir celui-ci partir sans prévenir. Il eut bien entendu le droit à quelques réflexions, quelques cris mais rien de méchant mise à part peut-être les regards outrés que lui lancèrent certaines amies après son départ.

    Un fin sourire s'afficha sur son visage lorsqu'il déposa un baiser sur la paume de la demoiselle, celle-ci ne put s'empêcher de rougir. Après tout, qui pouvait donc résister au charme de notre jeune thaïlandais ? Très peu de personnes selon son avis personnel. Kalaya accepta à son plus grand plaisir son invitation, celui-ci fit apparaître une expression ravie sur sa frimousse. Ils se dirigèrent donc vers la piste croisant au passage certaines des amies de son ex-cavalière qui murmuraient derrière leur passage, Yindee avait donc abandonner celle-ci pour cette fille vêtue de blanc ? Il n'y avait pas besoin d'avoir beaucoup d'imaginations pour deviner leurs dires.

    Sur la piste de danse, Kalaya semblait plus compétente que la diablesse – ce qui au passage n'était pas bien difficile – ses mouvement se faisaient naturellement sans aucun faux-pas tout comme Yindee. Les deux jeunes gens avaient dû avoir une éducation à ce niveau assez stricte, Yindee faisait parti d'une des plus grandes familles de Thaïlande, personne ne pouvait donc être étonnée par son agilité. Le jeune sourit aux propos de la demoiselle, connaissant Kalaya, il savait très bien que celle-ci n'était pas une matrice de tout ce qui touchait à ce monde obscur qu'était les vampires, les loups-garous et autres espèces de monstres.

    «  Comment aurais-je pu rater une soirée pareille ? Tu me connais. Merci du compliment, toi aussi tu es ravissante ! Tu as la chance de pouvoir admirer devant toi le costume typique des anciens guerriers de Thaïlande. Je ne sais pas si vraiment si ça colle avec le thème de la soirée mais je n'étais jamais fêté Halloween et l'idée de me déguiser en monstre ne m'a pas vraiment attiré... »

    Arriva ensuite la question fatidique qu'il aurait voulu éviter, oui, il avait été invité par une demoiselle du dortoir Kumi mais il avait accepté plus par principe que par envie. S'il avait su comment se serait déroulée la soirée, sans doute qu'il n'aurait pas accepté l'invitation. Son sourire disparut quelques instants pour laisser apparaître un visage contrarié avant de répondre à Kalaya.

    « Oui, j'ai été invité, par une fille dont j'ignore toujours le nom d'ailleurs. Mais disons que j'ai lâchement abandonné en pleine milieu de la piste il y a quelques minutes ne la supportant plus. Je pense d'autre part, qu'elle doit être en train de parler derrière notre dos, là, mais à vrai dire c'est pas ce qui me préoccupe le plus. »

    Ils continuèrent donc à danser le temps d'une chanson, il regrettait amèrement de ne pas avoir invité celle-ci ainsi ils auraient pu passer leur soirée ensemble sur cette piste éternellement. Perdu dans ses pensées, il ne remarqua pas tout de suite l'arrivée de Takeru, le fameux cavalier qui faisait office de rival en cette soirée.

    Il afficha à son tour une boue contrariée face à celui-ci. Il l'observa quelques instants sans chercher un seul instant à être discret, il était plutôt beau garçon à première vue. Mais malgré tout, il ne put s'empêcher de prononcer ses quelques paroles d'un air méprisant :

    «  C'est donc toi le cavalier de Kalaya ? Elle aurait pu trouver mieux quand même... »

    La jalousie de Yindee pouvait facilement se faire voir à travers cette phrase mais cela il ne se l'avouait pas encore. Il ressentait avec certitude plus que de l'amitié envers Kalaya, néanmoins il ne s'en était pas encore rendu compte.

    Takeru se renfrogna à ses paroles et s'avança vers Kalaya comme pour prouver au jeune homme que c'était lui qui était avec Kalaya et non Yindee. Il afficha à son tour un air dédain en jetant un regard vers l'ex-cavalière de celui-ci avec une attitude moqueuse.

    «  Parce que Monsieur se croit mieux ? Va retourner voir ta copine là-bas, je suis sûre qu'elle t'attends avec impatience... On ne se demande pas ce que tu cherches en restant avec elle. »

    Yindee ne prit pas la peine de réfléchir comme à son habitude et fit malencontreusement rencontrer son poing droit avec une partie du visage de Takeru., personne ne pouvait être surpris par cet acte sachant qu'il n'avait aucun savoir faire lorsqu'il était question de conflits. Autant être direct, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirai-no-kakera.skyrock.com/
Miho Kalaya

avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Âge ~ Année : 17 ans~2e année.
Activité : Musume~Cuisine
Sexualité : Hétérosexuelle
Humeur : Toujours bonne voyons =3
Situation : Eh? De quoi? o.ô
Topics : Tentez toujours =3

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   Sam 21 Nov - 20:46

    Kalaya ne s’attendait pas à ce que Yindee l’invite carrément à danser avec lui. Après tout, n’étaient-ils pas censés rester avec leur cavaliers? Si…. Mais bon, Kalaya ne savait absolument pas que Yindee avait abandonné la jeune femme avec qui il était venu, elle pensait que c’était juste un moyen de passer un petit moment avec lui, non pas le reste de la soirée ou quoi que ce soit de ce genre… Mais cela suffisait à la jeune femme, du moins pour ce soir. Elle n’avait pas vu Yindee depuis un moment, et la simple idée qu’il soit venu de lui-même lui réclamer une danse était vraiment flatteuse. Oui, il en fallait peu à Kalaya pour se sentir bien, surtout lorsqu’il s’agissait de Yindee. Comme il lui en fallait peu pour se sentir mal. Il suffisait qu’il ait un de ses accès de colère où il balançait toute sorte de mauvaises choses à la tête de ses amis pour que la jeune femme se sent très triste .Pourtant elle savait qu’il ne pensait pas grande chose de ce qu’il disait dans ces moments là, elle savait qu’elle ne devait pas y faire attention pour ne pas être blessée par ses propos… Mais Kalaya n’était pas du genre à faire abstraction aussi facilement de ce qu’elle entendait. Certes , elle ne disait rien, ne boudait pas comme dans les moments de jeu, mais elle n’oubliait pas. Surtout quand ça touchait ses amis, ici son meilleur ami en l’occurrence. Lorsque Yindee était saoul aussi, parfois Lala était triste. Elle n’aimait pas le voir mal, et il fallait dire que parfois, ces instants étaient un peu pathétiques. Et puis Yin arrivait à faire des bêtises beaucoup plus grosses que d’habitude avec l’acool.

    Enfin, ce n’était certainement pas le moment d’y penser.

    Kalaya avait donc accepté l’invitation de Yindee, se retrouvant entraînée au milieu de la piste de danse. Elle n’avait pas vraiment remarqué que les amies de l’ancienne cavalière de Yin parlaient à leurs sujets, et certainement au sien. Heureusement qu’elle n’avait pas fait attention et qu’elle n’entendait pas… Sinon cela aurait pu miner son moral et enlever le sourire de son joli visage. Ils dansèrent, pendant un moment. Kalaya devait avouer que Yindee dansait tout de même mieux que Takeru. Ce dernier n’était absolument pas un mauvais danseur, n’allez pas croire ça, et même, Kalaya n’était absolument pas du genre à critiquer, mais Yindee était meilleur. Tout simplement parce qu’il avait eu certainement la même éducation qu’elle à ce sujet là, et qu’il avait du passer des heures à apprendre les danses de salon, dans des réceptions, aussi, dans des bals. Et c’était vraiment agréable d’avoir un cavalier qui savait mener la danse comme elle devait l’être, qui avait une prestance toute particulière . Et qui n’était pas déguisé en vampire ou en une autre créature horrifique.

     « Ce costume te va vraiment à merveille! C’est vraiment un habit traditionnel? Ouah…Il faudra vraiment que tu m’en apprennes plus sur ton pays! Tu sais, moi je n’aime pas trop tous ces monstres, et en réalité je ne fête pas à Halloween normalement… Mais on m’a invité donc bon… »

    Elle eut une petite moue ravissante.

    Il fallait bien avouer que ça valait le coup de l’avoir invité à cette soirée tant elle était belle dans cette grande robe blanche et avec son maquillage lumineux. La jeune femme demanda alors si Yindee avait invité quelqu’un, ce qui était le cas. Elle haussa un sourcil lorsqu’il parla de ragots qui allaient circuler sur eux dans la soirée. Kalaya fronça ensuite légèrement les sourcils.

     « J’imagine qu’elle doit être… Déçue que tu ne sois plus avec elle… J’espère qu’elle ne dira pas de trop vilaines choses à ton sujet. »

    A vrai dire, pour le coup, Kalaya ne pensait même pas à ce qui pouvait être dit sur elle. Elle aurait mieux fait de se méfier pourtant, mais non, cela n’était pas dans sa logique. Elle risquait de se faire réprimander par son cavalier, mais cette fois aussi, elle n’y pensait même pas.

    Mais voila, leur petit instant volé ne pouvait pas durer, et Takeru revint. La jeune femme lui adressa un sourire d’excuse, avant de lui dire qu’elle avait juste accepté une danse. Mais évidemment, il fallut que Yindee rajoute son grain de sel, et la jeune femme n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Takeru avait déjà répliqué.

     « Mais… »

    La phrase de Kalaya resta en suspens. Le poing de Yindee venait de s’abattre sur le visage de Takeru. Mais voila, le cavalier officiel de Kalaya n’en resta pas là . Lui aussi était sportif, et il n ‘était pas non plus du genre à se laisser marcher sur les pieds parce qu’il considérait être un prétentieux tout juste bon à courir dans les temps. Ce n’est qu’après un certain temps que d’autres garçons réussirent à les séparer. Kalaya les regarda, franchement mécontente et à la fois inquiète. Elle s’assura que Takeru était pris en charge par quelqu’un avant d’attraper le bras de Yindee en le regardant avec un peu de sévérité.

     « Tu viens avec moi. »

    Elle l’entraîna avec elle aux toilettes des filles, faisant de celles qui y étaient et qui sortirent en protestant. D’ailleurs, Kalaya tourna le verrou de la porte pour le moment, revenant ensuite vers Yindee.

     « Non mais qu’Est-ce qu’il t’a pris? Tu ne peux pas rester calme deux secondes? C’était obligé d’en venir aux mains? »

    Malgré ses dires plutôt mécontents, la jeune femme prit le visage de Yindee entre ses doigts, doucement, pour observer les dégâts, les sourcils toujours froncés. Elle soupira , boudant un peu, pour tirer ensuite de sa poche un mouchoir en tissu brodé. Elle l’imbiba d’eau froide et , faisant fi des possibles protestations de Yindee, et, délicatement, elle tamponna légèrement les parties déjà gonflées, ou celles qui saignaient un peu. Elle avait eu peur de les voir se battre comme ça, enfin, que Yindee soit blessé… Bon, elle avait eu peur pour Takeru aussi, mais bon, Yindee était Yindee. C’était pour lui qu’elle s’inquiétait d’abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Genoom Yindee

avatar

Nombre de messages : 608
Âge ~ Année : ► 18 ans ~ 2ème année
Activité : ► Taiiku : Athlétisme.

Sexualité : ► Bi. Mais intéressé par une fille ! ♥️
Humeur : ► On n'est pas à une bêtise près. Faisons-là et voyons après !
Situation : ► Amoureux mais célibataire ! ♥️
Topics : ► Libre pour un post.

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   Mar 1 Déc - 1:01

    La raison de son geste envers le cavalier de Kalaya? A vrai dire sur le moment n'y avait pas réellement réfléchit, son poing s'était dirigé tout simplement vers Takeru à l'entente de ses paroles. Yindee aurait tant voulu être en compagnie de la demoiselle en cet événement, un sentiment fort de jalousie l'avait possédé, les quelques gouttes d'alcools dans son sang n'avait pas dû arranger la situation au contraire elles avaient dus accentuer sa violence.

    Plusieurs minutes, secondes passèrent ainsi où chacun des deux jeunes hommes déversaient leurs colères, sentiments dans cette agressivité, seuls Yindee et Takeru pouvaient comprendre leurs actes, le cavalier de Kalaya devait lui aussi ressentir un sentiment familier de jalousie. Qui ne l'aurait pas été en voyant sa danseuse auprès d'un autre avec un sourire des plus resplendissant ? Au bout d'un certain temps il se sentit tirer en arrière, il essaya de se débattre en vain, pourquoi devait-on les séparer maintenant alors qu'ils arrivaient plus ou moins à se comprendre dans ses gestes ? Il cessa donc de s'agiter se rendant compte qu'au final continuer cette lutte ne mènerait nulle part maintenant, il trouverait bien d'autres moments pour montrer à Takeru le fond de sa pensée, son regard se faisait menaçant malgré tout envers sa personne.

    Ce fut la voix de Kalaya qui le ramena progressivement à la réalité, il détourna les yeux ne voulant pas affronter ce regard accusateur de sa meilleure amie. Il la connaissait assez pour connaître le fond de ses pensées, il n'aurait pas dû agir de la sorte mais comme toujours il n'avait pas su contrôler, agir sans réfléchir était l'une des principales caractéristiques de sa personnalité. Il suivit donc la demoiselle sans rechigner ne sentant qu'à présent les coups de de Takeru, c'était qu'il avait de la force lui aussi !

    Une fois arrivée à destination – c'est à dire aux toilettes des filles -, Kalaya chassa les personnes présentes refermant la porte derrière elles pour simplement avoir l'explication de son geste. Il aurait malgré tout voulu éviter cette discussion mais il ne lui restait plus aucune échappatoire maintenant, fallait-il qu'il lui avoue ses sentiments si longtemps cachés et inavouables ?

    Yindee poussa un léger gémissement au contact de l'eau froide sur ses blessures, il lui resterait encore des traces demain et pour les prochaines jours, semaines mais cela ne le préoccupait que peu. Il n'en était pas à sa première lutte avec un de ses camarades de lycées, Yindee avait déjà eu plus de blessures que celle-ci, il s'y habituerait comme toujours.

    Une fois habitué aux douleurs, il releva les yeux pour croiser le regard de sa Kalaya légèrement boudeur mais tout de même inquiet, toute personne normalement constituée aurait sans doute était dans le même état. Mais malgré tout pour Yindee, cela lui faisait plus de mal de la voir ainsi plutôt qu'un ou une autre.

      «  Je sais que je n'aurais pas dû agir de la sorte mais il y a une raison à tout ça, au fond les autres avaient tous raison à mon propos. »


    A l'aide de sa main droite il saisit le bras de Kalaya pour qu'elle cesse ses soins et qu'elle l'écoute attentivement, son air se fit des plus sérieux. Il prit une gorgée d'oxygène pour se donner du courage et continua ses propos en ne cessant de quitter du regard la demoiselle.

      «  Pourquoi tant d'agressivité ? Parce que je ne supporte pas te voir avec un autre ! Ça aurait été pareil avec quiconque... J'étais jaloux de lui tout simplement !  C'est tellement évident... Je t'aime Kalaya ! »


    Voilà, maintenant Kalaya était mise au courant, la seule chose qu'il craignait c'était sa réaction. Peut-être refuserait-elle ses sentiments et qu'elle ne voudrait plus le voir au risque que cette même scène se reproduise plusieurs fois. Le rythme cardiaque de Yindee s'accéléra subitement, un profond sentiment d'angoisse le prit, comment pourrait-il supporter ses journées sans sa Kalaya ? En y réfléchissant cela semblait si évident de posséder de tels sentiments envers la demoiselle, était-ce normal d'être si proche d'une personne dans une amitié normale ?

    Sans prévenir le jeune homme se rapprocha doucement du visage de Kalaya jusqu'à que leurs lèvres se rencontrent quelques instants. Il se recula ensuite croisant le regard de la jeune femme, et si Kalaya le repoussait, comment devrait-il le supporter ? Yindee se mordit la lèvre inférieure, signe d'anxiété, il ne cessait malgré tout de fixer Kalaya pour essayer de discerner ses sentiments, émotions suite à cette révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mirai-no-kakera.skyrock.com/
Miho Kalaya

avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Âge ~ Année : 17 ans~2e année.
Activité : Musume~Cuisine
Sexualité : Hétérosexuelle
Humeur : Toujours bonne voyons =3
Situation : Eh? De quoi? o.ô
Topics : Tentez toujours =3

x. More ?
Affinités:

MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   Dim 13 Déc - 13:37

    Kalaya savait comment réagissait Yindee le plus souvent. Elle savait qu’il était prompt à la bagarre, et qu’il ne réfléchissait qu’après avoir mis son poing dans la figure de quelqu’un. Et il avait certainement du boire un peu, après tout, il y avait un petit peu d’alcool à la soirée, et Yindee ne disait jamais non à un verre… Ils ne se connaissaient peut être que depuis deux ans, mais la jeune femme avait l’impression de le connaître par cœur, d’être à même de prévoir certaines de ses réactions, et c’était assez appréciable. Lala aimait à se dire qu’elle était une fille un peu à part pour lui, puisqu’elle était sa meilleure amie, et qu’elle ne craignait pas de le perdre comme toutes ces imbéciles qui avait dragué le jeune homme et qui s’étaient faites larguées quelques temps après. Non, ce n’était pas de la jalousie, mais la jeune femme avait l’impression que ces filles étaient vraiment vraiment idiotes… En fait si , ça avait toujours été de la jalousie, car lorsque Yindee était avec une fille, ou un garçon, comme s’était arrivé, elle avait toujours l’impression qu’elle le voyait beaucoup moins et qu’elle ne pouvait profiter de la présence de son meilleur ami comme avant… Mais Kalaya était assez innocente et naïve pour ne pas saisir l’entièreté de son sentiment, elle ne pouvait pas comprendre qu’il s’agisse d’une jalousie toute particulière…

    C’est pour cela qu’elle ne comprenait pas pourquoi Yindee et Takeru était en train de se battre. La jalousie qui pouvait la concerner lui était encore plus inconnue que la jalousie qu’elle pouvait ressentir elle-même. Au bout de quelques instants, les deux garçons furent séparés pourtant, et Kalaya était assez contrariée. Yin était blessé et elle avait horreur de cela. En plus il allait garder une marque pendant plusieurs jours, preuve de leur accès de violence. Ni une ni deux, Kalaya entraîna son ami dans les toilettes pour filles, en bloquant l’accès pour le moment. Elle n’avait absolument pas envie d’être dérangée par des admiratrices inconditionnelles du sportif qui voulaient savoir dans quel était il était.

    Au gémissement de douleur de son amie, la jeune femme tenta de se faire plus délicate encore. Elle lui en voulait de se battre comme ça à chaque fois, et puis Takeru n’était pas un mauvais garçon, c’est aussi pour cela qu’elle ne comprenait pas. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle avait envie de lui faire plus mal que ce qu’il devait déjà souffrir. Et effectivement, Kalaya ne pouvait pas s’empêcher d’être inquiète pour son ami, comme à chaque fois qu’il l’appelait parce qu’il était dans un club et qu’il avait trop bu, ou qu’il n’arrivait pas à rentrer… Parce qu’elle savait que le lendemain, il aurait la gueule de bois et se sentirait mal. Oui, elle s’inquiétait toujours un peu pour lui. Mais la jeune femme ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils au début de son explication. Raison pour lui? A propos de quoi? Elle n’arrivait pas à comprendre de quoi il parlait, si bien qu’elle sursauta lorsqu’il attrapa son bras, la tirant de sa réflexion. La suite fut encore plus dure à assimiler pour la jeune femme. Ses yeux s’agrandirent sous la surprise, Yindee était tellement sérieux. Ses joues rougirent brusquement sans qu’elle ne s’en rende compte au simple « je t’aime » de celui qu’elle avait considéré comme son meilleur ami. Etonnamment, cela faisait naître en elle une sensation étrange qu’elle savait déjà présente, quelque part. Si Yindee était seulement son ami, elle n’aurait pas du ressentir de telle chose… Il était inutile de se voiler la face, Kalaya était amoureuse de lui depuis bien longtemps, mais elle était incapable de mettre des mots là-dessus, elle ne se rendait pas vraiment compte de cela. Si bien qu’elle resta interdite, pourtant, elle aurait aimé lui dire que c’était réciproque et que tout allait être simple désormais. Mais non, rien ne vint, et elle continua de l’observer, comme si elle cherchait la vérité dans ce qu’il venait de dire, sachant bien , pourtant, qu’il ne lui mentirait jamais.

    Avant que Kalaya n’ait pu dire quoi que ce soit, Yindee s’était approchée pour l’embrasser doucement, ce qui la fit frissonner avec brusquerie presque, des papillons décidant de faire la fête dans son ventre. Lorsqu’il se recula, elle put voir qu’il se mordillait la lévre, comme quand il était anxieux, et son silence ne devait rien arranger à tout cela. Pourtant, elle ne se sentait pas prête à dire la chose maintenant, c’était comme bloqué quelque part au fond d’elle, alors que ses sentiments s’éclaircissaient peu à peu. Elle savait qu’elle n’était pas si cruelle et qu’elle ne pourrait pas le laisser dans une expectative douloureuse, et puis, il aurait pu se faire des idées si jamais elle ne réagissait absolument pas et se contentait de partir. Alors , sans rien dire, Kalaya se redressa légèrement pour l’embrasser avec légèreté et vraiment beaucoup de douceur, rougissant un peu à nouveau. Au bout d’un moment elle se recula. Elle ne le repoussait pas , mais elle avait besoin d’un peu de temps…

     « Je vais rentrer… »

    Et elle ne lui laissait pas vraiment le temps de la retenir, déverrouillant la porte et ignorant Takeru qui l’attendait pour avoir des explications. Kalaya était un peu bouleversée, et ça se voyait. Elle rompit la foule pour pouvoir atteindre la sortie, récupérant sa cape blanche pour disparaître telle la Dame Blanche qu’elle était , et se permettre de réfléchir un peu à tout ce qui avait pu se passer ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Where are you?~ [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where are you?~ [Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kyôsô no Gakuen :: L'internat :: La cafétéria :: Halloween Party ~-
Sauter vers: